Le bêtisier des touristes de l’été 2012

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 18 octobre 2012 à 12h30

Les professionnels du tourisme ont beau faire grise mine dans un marché en berne (- 11% en juin 2012 par rapport à juin 2011, et -10% en juillet), ils sont capables d'avoir le sens de l'humour. AFAT Voyages - Selectour, le premier réseau français d'agences de voyages, a collecté pendant l'été quelques "perles" de ses clients à la recherche d'un séjour à l'étranger. Florilège.

Nuls en géographie

Une cliente m’annonce d’un ton très assuré : « Bonjour Madame, je voudrais aller aux Antilles, à l’Ile Maurice. »

Je lui réponds sans m’émouvoir : « Chère Madame, l’Ile Maurice se trouve dans l’Océan Indien et non aux Antilles…
- Ah, et où se trouve l’Océan Indien ? »
Pour faire simple, je lui explique : « Au large du Kenya, en Afrique… »
Et elle, ravie : « Ah ! Tant mieux, comme ça je pourrai aller faire une excursion au Sénégal ! »

Un client me demande un devis pour les Seychelles, puis se ravise : « Sinon, on m'a parlé d'une destination où il fait chaud en toute saison ! Les… Canaribes ! »

Une dame entre dans l'agence et nous explique qu’une de ses amies qui a regardé un reportage sur les Cyclades lui a dit que c’était une très belle destination. Elle veut savoir ce qu'il y a exactement à voir. Nous voilà parties à lui expliquer… Au chapitre "culture gréco-romaine", elle nous arrête et dit : "Hof, vous savez, moi, les pyramides…"

Des touristes qui regardent manifestement trop la télé

Un client très décidé m’interroge : « Pourriez-vous me donner une brochure sur le Maroc ? Je veux absolument aller sur la place Al Jazeera »

Un client souhaite réserver un vol pour sa fille qui voyagera seule. Je lui rappelle donc les formalités. Là, il me dit que sa fille n'a pas de carte d’identité, ni de passeport. Je lui explique donc que malheureusement elle ne peut pas prendre l'avion dans ces conditions. Le client me rétorque : " Ben elle a une carte de groupe sanguin ! On peut lui faire des analyses comme ça les résultats prouveront bien son identité ! "



Un bus pour Tahiti ?

Le client me demande : « Je veux un TGV direct jusqu'à Palerme.
- Mais la Sicile est une île, Monsieur…
- Et alors, vous ne faites pas le train ici ?! »

Une cliente vient se renseigner pour son prochain voyage :
« - Vous avez des voyages en car pour L'Egypte ?
- Oui, avec un départ en avion ?
- Non non, juste du car !
- Ah non, désolée Madame, on ne fait pas…
- Ah bon, et pour Tahiti alors, vous auriez des voyages en car ? »


Les touristes ne maîtrisent pas le jargon des pros du tourisme...

Notre cliente ayant réservé un séjour en chambre individuelle, nous avions inscrit sur son contrat de voyage "supplément single". Ce qu’elle a très peu apprécié : elle a écrit à notre direction pour se plaindre et savoir pourquoi nous l'avions traitée de cinglée…

Un client nous appelle : « Bonjour, je pars avec vous en Sardaigne dans 3 jours mais je ne trouve pas l'hôtel sur internet. C'est bien l'hôtel Voucher ? »
Précisons qu’un « voucher » est un bon d'échange et rarement un nom d’hôtel !

Un client demande un "ticket" de train. Destination, date et horaires choisis, je lui demande s'il veut voyager en première ou en seconde. Le client, tout naturellement : « je ne sais pas, c'est plus rapide en première ou en seconde ? »

A la remise d’un carnet de voyage à une cliente : « Attention Madame, pas de liquides à bord - en soute uniquement »
Elle me répond, l’air inquiet : « ah bon, ce n’est pas risqué ? »
Moi, étonné : « non, pas du tout… »
Elle : « Mais… comment je fais si j’ai besoin d’argent ? »


Et les inclassables....

Un client rentre dans l’agence et me demande si l’on vend les vols « zizijet »

Vous voulez dire « easyjet ? » « oui oui c’est ça, zizijet » !

Un client à qui je propose différents vols me coupe net : " Non, non pas d'autre compagnie... Je veux absolument Air France ! C'est une compagnie française et je serai plus vite remboursé en cas de crash ... "

Une cliente appelle à l’agence : " Bonjour, j'ai menti à mon patron ce matin, pouvez-vous me faire une attestation certifiant que je suis venue chez vous pour acheter un billet de train ? J'ai besoin d'une excuse pour ne pas aller au travail ! "

Alors que je précise à un client qu'il doit avoir une pièce d'identité valide pour son voyage, il me répond : " J'ai mon permis de chasse, ça ira ..."

« Bonjour, je voudrais aller en Espagne du 14 au 21.07.

Oui très bien bla bla bla …

Le client : « Ha mais au fait les aéroports seront fermés, le 14.07 c’est férié … mince »

Une secrétaire de direction m'appelle ce matin pour me demander des horaires de train....Je lui donne.....Elle me précise que son directeur voyagera surement en première classe.....Jusque-là tout va bien. Elle raccroche. Trois minutes plus tard elle me rappelle et me dit: "mon directeur veut finalement voyager en seconde, j'imagine que les horaires seront différents."

Il y a quelques années on pouvait traverser la Manche en hydroglisseur ... Un étrange navire monté sur un coussin d’air et propulsé par des hélices.

C’est sûrement à cet engin que pense ma cliente venue acheter un billet pour l’Angleterre et qui insiste beaucoup pour s’y rendre en… " vibromasseur " !

Des clients dont je suis en train d’organiser les vacances m’annoncent qu’ils veulent partir avec Aline. Je demande qui est cette dame que je n’ai pas la chance de connaître.

" Bah Aline, vous connaissez vous ! Vous qui travaillez ici ! Aline, Aline !! Avec tout, quoi ! "

C’est évident, ils veulent tout simplement un forfait " All in ".

Un client qui recherche un vol à prix raisonnable me demande le plus sérieusement du monde si je vends des billets " holocauste " (comprendre " low cost ")...

Une cliente plutôt âgée m’appelle et me demande " à combien de kilos elle a droit dans les souks ".

Je lui réponds : " Vous voulez dire dans les soutes ? "

Elle ne bronche pas : " Oui oui, c’est ça, dans les souks ! "

Une cliente veut un billet d’avion Paris/Munich… Mais pas n’importe lequel : " Je ne veux pas d’Air France … Je veux voyager avec la Luftwaffe ! "

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Laisser un commentaire

* Champs requis