Aides au logement : la baisse de 5 euros qui ne passe pas

Par Olivier Sancerre Modifié le 23 juillet 2017 à 14h45
Apl Baisse 5 Euros 2
97,5 MILLIONSL'État pourrait économiser 97,5 millions d'euros sur le dernier trimestre.

À partir du 1er octobre, les étudiants et les ménages les plus modestes devront faire une croix sur une partie de leurs aides au logement. Le gouvernement va en effet mettre en œuvre une baisse de 5 euros sur ces dispositifs.

La mesure a été décidée par le précédent gouvernement, mais n'avait jamais été mise en place. C'est du moins ce qu'explique le ministère de la cohésion des territoires, en charge du portefeuille de l'immobilier. Ces 5 euros par mois et par ménage fait suite à « l’application d’une réforme d’économie budgétaire décidée sous le quinquennat précédent et pas encore appliquée », explique-t-on. Une raison qui n'est pas du goût d'Emmanuelle Cosse, l'ancienne ministre du Logement.

Consternation pour l'ancienne ministre du Logement

Consternée par la mesure, elle explique qu'il n'a jamais été question de baisser les aides au logement. Il y a eu des débats autour des APL en 2015, et des mesures d'économies ont été mises en œuvre l'an dernier. Mais une baisse de 5 euros n'a jamais été décidée sous le quinquennat de François Hollande, assure-t-elle. Les associations étudiantes sont elles aussi montées au créneau, alors que les premiers bénéficiaires de ces aides sont les étudiants. La FAGE par exemple dénonce le « matraquage » du gouvernement et lui demande de revenir sur cette mesure.

Les étudiants, les premiers touchés

En tout, ce sont 6,5 millions de ménages qui bénéficient de ces aides ; elles représentent une dépense de 18 milliards d'euros chaque année pour l'État. Ces aides, versées par la Caisse d'allocations familiales, sont réparties en trois catégories : les APL, qui concernent 80 000 étudiants, l'ALF (allocation de logement familial) et l'ALS (allocation de logement social). Cette baisse de 5 euros représente des économies de 97,5 millions d'euros pour le dernier trimestre.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Aides au logement : la baisse de 5 euros qui ne passe pas»

Laisser un commentaire

* Champs requis