Air France-KLM ne reprendra pas XL Airways

Par Olivier Sancerre Modifié le 28 septembre 2019 à 19h19
Aigle Azur Xl Airways Air France 2
28Air France-KLM a commandé 28 A320.

Pas question pour Air France-KLM de reprendre XL Airways, a déclaré Benjamin Smith le directeur général de la compagnie aérienne. Même fin de non recevoir pour Aigle Azur…

Air France-KLM ne volera pas secours du pavillon français en difficulté. Le patron de la compagnie aérienne, Benjamin Smith, a expliqué pourquoi son entreprise ne reprendrait pas XL Airways, malgré les appels du pied de son PDG, Laurent Magnin, qui estime que son entreprise serait un « atout ». Celle-ci est en cessation de paiement et s'est placée en redressement judiciaire. Les repreneurs intéressés avaient jusqu'à ce samedi pour donner leurs offres. Air France n'y sera pas : Benjamin Smith ne voit « aucun bénéfice » à la reprise de XL Airways, dont le modèle économique ne l'a pas encore convaincu.

Long courrier low cost

XL Airways a tenté de se faire une place dans le secteur du long courrier à bas coût. Du côté d'Air France, Benjamin Smith fait valoir ses douze Boeing 777 dotés d'une densité très importante en sièges : c'est un « produit loisirs » qui fonctionne bien, selon lui. Dans ce contexte, l'apport de XL Airways serait minime. Quant à Aigle Azur, le patron d'Air France s'est montré plus intéressé en raison des actifs de la compagnie (en particulier les créneaux horaires depuis Orly). Mais voilà, les conditions légales et sociales sont « plutôt compliquées », souligne-t-il.

Équilibre social

Pas question de bousculer l'équilibre social désormais stabilisé au sein d'Air France-KLM depuis un an et l'arrivée de Ben Smith à la tête de l'entreprise. Par conséquent, la reprise d'Aigle Azur n'est pas au programme. Le dirigeant de la compagnie a également déploré la fragmentation du secteur aérien en France, et il estime qu'une consolidation serait « une bonne chose » : « les compagnies basées ici en France seraient plus fortes et pourraient croître », assure-t-il. Ce qui éviterait l'accident de parcours, qui a été fatal à XL Airways et Aigle Azur.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis