AirBnb et consorts représentent 16 % du total des nuitées en France

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 23 février 2017 à 6h53
Province Airbnb Croissance Argent Nuitees Tourisme Succes
36%La Province a connu une croissance de sa fréquentation de 36 % en 2016.

Si les hôteliers et autres professionnels des hébergements touristiques se plaignent de la concurrence de la location entre particuliers, ce n’est peut-être pas totalement à tort. Elle ne cesse de croître et, selon l’Insee, elle représente plus d’un dixième des nuitées achetées en France en 2016. Une véritable concurrence dont le gouvernement veut capter sa part du gâteau.

25,5 millions de nuits achetées sur les sites de location entre particuliers

Les données de l’Insee sont éloquentes et expliquent pourquoi les professionnels de l’hébergement touristique se sentent menacés. Les sites de location entre particuliers ont connu, en France, une croissance que tout le monde pourrait leur envier : le nombre de nuitées achetées en 2016 a été 30 % supérieur à celui de 2015. Une croissance à deux chiffres… rare en ces temps de crise.

Au total, les touristes ont donc acheté 25,5 millions de nuits. C’est surtout la province qui profite de cette croissance : +36 % en un an, contre « seulement » +10 % pour Paris et l’Île-de-France. Preuve que la province devient de plus attractive ? Selon l’Insee, qui a publié les données sur la location entre particuliers le 22 février 2017, la province représente 80 % des nuitées achetées sur les sites tels que Airbnb et consorts.

Le gouvernement veut sa part du gâteau

Une telle croissance et une telle fréquentation des logements loués entre particuliers, l’Insee estime à 76,5 millions de personnes le nombre hébergé par les logements des Français loués sur les plateformes en ligne (soit 16 % du total des touristes en France), fait des envieux. Chez les hôteliers, certes, mais également à Bercy.

Le fisc a lancé une grande réforme concernant les revenus de l’économie collaborative qui sont désormais beaucoup plus fliqués : il sera de plus en plus difficile pour les particuliers de louer leur bien sans le déclarer au fisc. Plus la croissance se confirmera, plus Bercy verra d’argent rentrer dans ses caisses…

Le décret d’application est paru le 3 février 2017 et il risque de mettre un coup de frein aux activités des Français dans l’économie collaborative.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «AirBnb et consorts représentent 16 % du total des nuitées en France»

Laisser un commentaire

* Champs requis