L’alcool expliqué

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par William Porter Publié le 11 février 2021 à 16h17
Alcool Explique Livre Consommation Alcoolisme
12,6%En France, 7,1% à 12,6% des adultes consomment quotidiennement de l'alcool selon les régions.

La plupart des énigmes auxquelles nous sommes confrontés dans la vie sont comme des puzzles avec des pièces manquantes. Nous essayons d'assembler les pièces du mieux que nous pouvons, puis nous devinons les pièces manquantes pour essayer de comprendre le l'ensemble du tableau.

Avec la consommation d'alcool et l'alcoolisme, nous avons presque le problème inverse. Nous avons trop de pièces. C'est comme un puzzle de cent pièces, mais lorsque vous ouvrez la boîte, vous découvrez qu'il y a dix mille pièces. Il y a tellement d'informations disponibles sur l'alcool, l'alcoolisme et la toxicomanie, mais quels sont les facteurs clés que nous devons saisir pour comprendre pourquoi tant de gens boivent et pourquoi certains ont tant de difficultés à arrêter ?

En fait, cela devient encore plus compliqué parce qu'une partie de ces pièces dont nous avons besoin ne sont même pas dans la boîte, mais dans d'autres boîtes pour d'autres puzzles.

La consommation d'alcool et l'alcoolisme se composent des effets chimiques, physiques, physiologiques et psychologiques de l'alcool sur les êtres humains et de l'impact cumulatif de ces effets. J'ai moi-même passé 25 ans de ma vie à boire, mais j'ai toujours été curieux et j'ai toujours cherché des réponses pratiques pour comprendre tout ce qui m'intéresse. Tout au long de ma vie de buveur (et même depuis que j'ai cessé de boire), j'ai effectué des recherches et j'ai cherché à comprendre les aspects particuliers des effets de l'alcool sur moi. Ainsi, lorsque j'avais une vingtaine d'années et que j'ai découvert que les nuits où je buvais, je me réveillais au milieu de la nuit et que je n'arrivais pas à me rendormir, j'ai fait des recherches sur l'impact de l'alcool sur le sommeil. Au fil des années, j'ai continué à réfléchir et à analyser ma consommation d'alcool. Je n'avais pas l'intention d'écrire sur le sujet je m'y suis juste intéressé et j'ai cherché à le comprendre car l'alcool avait de plus en plus d'emprise sur moi. Je l'ai fait à partir de mes propres recherches et en analysant mes expériences personnelles.

Comme les choses devenaient de plus en plus désespérées, je me suis tourné vers les Alcooliques Anonymes en pensant que cela m'aiderait à mieux comprendre. Malheureusement, ce n'est pas le cas. Les Alcooliques Anonymes est essentiellement un programme spirituel. Il est basé sur la prémisse que Dieu apportera la solution. C'est bien si vous cherchez une réponse spirituelle, mais ce n'était pas mon cas. Je voulais une réponse logique et scientifique. Si Dieu, sous quelque forme qu'il (ou elle) puisse exister, permet à des enfants innocents de mourir d'une mort douloureuse et dégradante, pourquoi diable devrait-il me sauver, moi, un avocat de la ville d'âge moyen, de sa propre avidité pour l'alcool ? Je ne discute pas de l'existence de Dieu ; je lutte simplement pour comprendre pourquoi il ou elle s'impliquerait si directement dans ce domaine et pas dans les autres. Si Dieu existe, alors il semble qu'au lieu de résoudre nos problèmes pour nous, il ou elle nous pourvoit plutôt de l'intelligence, de la compréhension, de la sagesse et de la compassion nécessaires pour résoudre nos propres problèmes.

Ce que je n'ai jamais pu accepter, dès le début, c'est la folie irrationnelle et collective de l'alcoolisme, l'idée qu'il est impossible d'en apporter une quelconque forme de rationalisation, à quelque niveau que ce soit, ou de comprendre les raisons pour lesquelles l'alcoolique prend chaque boisson. Certaines personnes pensent qu'elles deviennent obsédées par les choses et c'est par hasard l'alcool qui est l'objet de leur obsession. Mais si c'est le cas, pourquoi un nombre similaire de personnes ne boit pas trop d'eau ou trop de jus de fruit ? On estime que 17,6 millions de personnes vivent avec une dépendance à l'alcool, et ce, seulement aux États-Unis. Vous pensez peut-être que c'est parce que boire trop d'eau n'est pas mauvais pour vous. En fait, l'hyponatrémie est une condition causée par la consommation d'une trop grande quantité d'eau et elle peut être fatale. Pourquoi est-ce par l'alcool en particulier que tant de gens deviennent obsédés ?

Une chose qui est devenue évidente pour moi en écoutant les buveurs, tant ceux qui ont un problème que les buveurs « normaux », c'est que je n'étais pas le seul à vouloir comprendre le phénomène et, plus important encore, que les connaissances et la compréhension que j'avais pouvaient aider les autres. C'est pourquoi « L'alcool expliqué » existe. Il a pour but de fournir une compréhension de la consommation d'alcool, de l'alcoolisme et de la dépendance en général, et de fournir une solution pratique pour ceux qui veulent s'en défaire. Il s'agit de mes conclusions, basées sur mes recherches et observations de ma propre consommation.

Pour ceux qui lisent ce livre par curiosité, il n'y a aucune raison de continuer à lire ce chapitre ; vous pouvez passer directement au chapitre 2. Cependant, pour ceux qui ont l'intention d'arrêter de boire, qui considèrent qu'ils peuvent avoir un problème lié à cela, ou qui envisagent la possibilité d'arrêter ou de réduire leur consommation, vous trouverez ci-après quelques conseils qui vous permettront de tirer le meilleur de ce livre.

Tout d'abord, si vous buvez encore, il n'est pas nécessaire de s'arrêter avant de lire ce livre. Il y a quelques mises en garde à ce sujet. La clé de ce livre est l'information qu'il fournit. Il ne vous sera utile que si vous pouvez comprendre et assimiler cette information. Chaque fois que vous prenez ce livre, sachez que si vous avez bu avant de commencer à lire, votre capacité de traitement et de rétention de l'information s'en trouvera réduite. Plus vous buvez, plus cette capacité sera altérée. Il est donc préférable que vous le lisiez chaque jour avant de boire. Cependant, si vous êtes un alcoolique chronique, il est peu probable que vous puissiez lire, comprendre et assimiler l'information contenue dans ce livre tout en souffrant d'un sevrage alcoolique grave. Si vous êtes dans ce cas, la meilleure façon de surmonter le problème est de vous concentrer sur un seul chapitre par jour. Lisez ce chapitre aussi souvent que vous le pourrez pendant la journée. Les chapitres sont assez courts et vous serez capable, au cours d'une journée, d'absorber (par répétition si rien d'autre) suffisamment pour comprendre l'information contenue dans ces pages.

Deuxièmement, si vous buvez en lisant ce livre, la méthode la plus efficace pour vous arrêter est de vous assurer que lorsque vous buvez, vous le faites dans un environnement calme et privé si possible. Examinez tout ce que je dis, et mettez-le en lien avec votre propre consommation d'alcool. Vous devriez vérifier tout ce que je dis à propos de votre propre consommation d'alcool. Faites comme moi et commencez à analyser et à penser à votre consommation d'alcool pendant que vous en ingérez, en vous concentrant sur le goût et l'effet de chaque boisson, sur l'effet cumulé de plusieurs boissons, ainsi que sur l'effet physique quand il commence à s'estomper. En fin de compte, ce livre n'est qu'une collection de mots, un tas d'idées. Ces idées ne vous seront utiles que si vous pouvez vous prouver qu'elles sont vraies.

Enfin, vous devriez noter que boire pendant que vous lisez ce livre ne s'applique que si vous êtes encore un buveur ou une buveuse. Si vous avez arrêté, même si ça ne fait pas longtemps, il n'est pas nécessaire de recommencer à boire avant de lire ce livre car vous pouvez toujours tester ce que je dis en vous référant à votre mémoire et en faisant preuve de bon sens et de logique.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

L’auteur, William Porter, a été parachutiste. Après avoir servi en Irak, il a développé un problème d’alcool. De retour chez lui à Londres, aujourd’hui devenu avocat, Porter a entrepris de faire des recherches sur les principes fondamentaux de la dépendance à l’alcool et essayé de comprendre pourquoi, comme beaucoup d’autres personnes, il semblait incapable d’arrêter cette activité nocive, contre toute logique et toute raison. Pendant plusieurs années, Porter a recherché, analysé et interprété tout un éventail d’études scientifiques, de données et de textes sur le sujet. Il y a ajouté ses propres observations et conclusions, qu’il a ensuite condensées et simplifiées pour éclairer et expliquer le principe de l’alcool au grand public. Le résultat est un texte fondateur sur la théorie de la dépendance à l’alcool et un guide pratique et efficace sur la façon dereprendre le contrôle.  Il habite à Londres avec sa femme et ses deux fils.

Aucun commentaire à «L’alcool expliqué»

Laisser un commentaire

* Champs requis