Altice : amende de 80 millions d’euros pour la fusion SFR-Virgin

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 8 novembre 2016 à 10h50
Drahi Accusation Autorite Concurrence Gun Jumping Amende Sfr
84 MILLIONS €SFR était en perte de 84 millions d'euros au premier semestre 2016.

Le couperet est tombé et, une fois de plus, Altice va devoir payer. Cette fois l'Autorité de la Concurrence n'a guère apprécié que Numericable, le câblo-opérateur qui a racheté SFR en 2014, prenne des décisions sans attendre son aval. Plusieurs décisions ont été prises avant que le rachat n'ait été validé.

"Numericable s'est comporté comme le propriétaire de SFR"

Le 5 juin 2014 le groupe Numericable, propriété de la holding luxembourgeoise du milliardaire Patrick Drahi, a notifié à l'Autorité de la Concurrence sont intention de racheter l'opérateur SFR alors vendu par Vivendi. Un rachat qui sera validé quelques mois plus tard par l'Autorité de la Concurrence après diverses discussions avec le gouvernement, notamment concernant les garanties sur l'emploi. Depuis, plusieurs plans sociaux ont été annoncés.

Ce qui intéressait toutefois l'Autorité de la Concurrence, qui a ouvert une enquête, c'est l'attitude de Numericable vis-à-vis de SFR. Selon elle, dès le 5 juin 2014, "Numericable s'est comporté comme le propriétaire de SFR". Or le rachat n'avait pas encore été validé et pouvait toujours être bloqué.

Selon l'Autorité de la Concurrence, "il y a eu des agissements multiples et réitérés, échanges d'informations stratégiques, nomination de dirigeants, et des décisions commerciales..." qui n'ont pas attendu son aval pour être menées à bien par Numericable.

La fusion entre SFR et Virgin pose problème

L'enquête de l'Autorité de la Concurrence s'est notamment concentrée sur la fusion entre l'opérateur SFR, en vente, et l'opérateur Virgin Mobile. Ce dernier était propriété de Numericable dont il utilisait le réseau en marque blanche. Or un rapprochement a été réalisé avant même que l'Autorité de la Concurrence ne valide le principe du rachat de SFR, chose interdite par la loi.

"L'interdiction du principe de rapprochement anticipé est absolue" a réitéré l'Autorité qui espère que Numericable reconnaîtra sa faute. Et surtout que l'opérateur paiera l'amende de 80 millions d'euros qui lui a été infligée mardi 8 novembre 2016.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Altice : amende de 80 millions d’euros pour la fusion SFR-Virgin»

Laisser un commentaire

* Champs requis