Amazon ne veut pas que vous compariez… les prix en ligne

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 16 juin 2017 à 6h37
Amazon Embauche France Europe 1
72%72 % des achats sur Amazon sont réalisés sur mobile.

Le nouveau brevet qu’Amazon a obtenu de la part de l’Office des Brevets américain a de quoi laisser perplexe : Amazon ne veut pas que vous compariez les prix en ligne. Ça peut paraître paradoxal, tout le monde connaît Amazon comme la plus grosse marketplace du monde. Et pourtant, c’est logique : en fait le brevet s’applique à ses magasins physiques.

Garantir le meilleur prix dans les magasins Amazon ?

La volonté d’Amazon de faire irruption dans le monde des magasins physiques ne date pas d’hier : le groupe développe actuellement Amazon Go, le premier magasin sans caisses, totalement automatisé grâce à de l’Intelligence Artificielle et des caméras à reconnaissance faciale, entre autres. On sait que les premiers tests menés à Seattle auprès de ses salariés ont été loin d’être concluants ; mais on sait aussi que le groupe compte en ouvrir un en Europe.

Le gros souci des magasins physiques, à l’ère d’Internet et des smartphones, est que les acheteurs ont tendance à comparer les prix. Lorsqu’on veut acheter, par exemple, un fer à repasser chez Carrefour, on va peut-être avoir envie de vérifier sur le site d’un concurrent, par exemple Darty ou Boulanger, s’il n’est pas moins cher.

Ironie du sort : Amazon fait justement partie des sites qu’on utilise pour comparer les prix. Or, le géant de Seattle ne veut pas que vous fassiez de même.

Intercepter les communications Wifi

Dans le brevet repéré par le site The Verge, Amazon a tout simplement opté pour un contrôle des communications à l’intérieur de ses magasins. Si vous vous connectez sur Internet pour vérifier le prix d’un produit, Amazon le saura et pourra agir en conséquence : il pourra bloquer l’accès à certains sites et vous offrir un bon d’achat, une promotion spéciale… bref, tout ce qui lui permettrait, s’il le veut, de ne pas perdre la vente.

Seul petit couac dans le plan d’Amazon : il ne peut pas contrôler le réseau Internet mobile. Le blocage ne concernera, s’il est mis en place (le brevet a été obtenu le 30 mai 2017 mais a été demandé en 2012) que le réseau wifi proposé par Amazon à ses clients. En vous connectant en 3G ou 4G, vous serez libres de faire toutes les vérifications que vous souhaitez.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio