Amazon donne de l’argent aux salariés qui démissionnent

Par Olivier Sancerre Modifié le 2 février 2017 à 18h08
Amazon The Offer 1
4000En France, Amazon compte 4 000 salariés en CDI.

Le groupe Amazon a-t-il, en France, la volonté de remplacer les salariés en CDI par des intérimaires ? C'est la question posée par les organisations syndicales qui dénoncent une « prime de démission ».

Baptisée « The Offer », cette proposition consiste à verser une somme pouvant aller jusqu'à 8 000 euros (selon l'ancienneté) à un salarié qui voudrait se lancer dans un projet personnel… en dehors d'Amazon. De fait, il s'agit de donner de l'argent à un employé pour qu'il démissionne. « Il s’agit d’accompagner ceux qui ont des projets personnels ou envie de faire autre chose avec un soutien financier », assure un porte-parole d'Amazon à l'AFP.

Une proposition lancée en 2015 en France

Cette proposition, disponible dans les pays où opèrent Amazon, est en vigueur en France depuis 2015 : cette année-là, 11 salariés en CDI ont profité de l'aubaine. L'an dernier, 12 d'entre eux ont quitté l'entreprise avec une somme d'argent. « Un tiers d’entre eux avaient trouvé du travail ailleurs, un autre tiers ont fait ce choix pour des raisons personnelles », précise encore la porte-parole.

Peu de salariés ont profité de « The Offer »

Cette « prime à la démission » ne plait guère aux syndicats. La direction d'Amazon n'a pas présenté « The Offer » au comité d'entreprise, et les organisations de salariés estime qu'il s'agit d'une manière de licencier en douce des employés en CDI pour mieux les remplacer par des intérimaires. De fait, Amazon fait souvent appel à l'intérim durant les périodes de pointe, 6 500 à Noël par exemple. En 2017, cette proposition de prime se terminera le 5 février.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis