Amazon Prime : hausse de prix aux États-Unis… bientôt en Europe ?

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 4 février 2022 à 11h49
Amazon Prime Days France Succes 2
49 EUROSAmazon Prime coûte 49 euros par an en France.

Est-ce l’effet de la nouvelle direction d’Andy Jassy, qui a pris les rênes de l’empire Amazon après la démission de Jeff Bezos (jamais très loin pour autant) ? Pour la première fois en quatre ans, le prix de l’abonnement Prime d’Amazon va augmenter aux États-Unis. Et rien n’indique que ça ne présage pas une augmentation en France également.

Amazon répercute la hausse des coûts sur les ménages abonnés

L’annonce faite le 3 février 2022 ne devrait guère plaire aux ménages américains, les seuls concernés pour l’instant. Le prix de leur abonnement Amazon Prime va augmenter et passer de 12,99 dollars à 14,99 dollars par mois, ou de 119 dollars à 139 dollars pour un abonnement annuel. Une augmentation que le géant du e-commerce explique par une hausse des coûts logistiques et la pénurie de main-d’oeuvre bon marché qui frappe l’ensemble des États-Unis. Or, Amazon n’est pas connue pour offrir des salaires très avantageux, surtout pas dans les entrepôts.

L’augmentation a évidemment bien été accueillie en Bourse, où le cours de l’action a effacé, dans les échanges post-fermeture de Wall Street, la baisse de début février 2022.

Une hausse de prix à venir en Europe ?

Pour Amazon, c’est aussi un test : celui de vérifier la fidélité des ménages abonnés à son service de livraison prioritaire. En augmentant le prix de manière conséquente, Amazon montre une certaine confiance dans cette fidélité et se permet donc d’en profiter : on estime à environ 100 millions les ménages touchés par cette hausse, ce qui représenterait au moins 2 milliards de dollars de gains de plus.

Pour ce qui est de l’Europe, le géant de Seattle n’a rien annoncé. Mais ce ne serait pas la première fois qu’une augmentation annoncée aux États-Unis se répercute également, peut-être en moindre mesure, sur les prix de ce côté-ci de l’Atlantique. Netflix, par exemple, est un habitué de ce type de décisions.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Amazon Prime : hausse de prix aux États-Unis… bientôt en Europe ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis