Apple va rembourser 32 millions de dollars d’achats en ligne effectués par des enfants

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 17 janvier 2014 à 14h32

Sa majesté Apple est trop bonne ! La marque à la pomme s'est engagée à rembourser 32,5 millions de dollars pour des achats réalisés par des enfants, à l'insu des parents, sur des applications mobiles commercialisées sur sa plateforme de téléchargements, l'App Store.

Apple passe à la caisse. La Commission fédérale du Commerce (FTC) a annoncé lundi dernier qu'un accord avait été trouvé avec le géant américain, qui s'apprête donc à verser 32,5 millions de dollars pour éviter des poursuites de plusieurs milliers d'utilisateurs. Attention, Apple ne va pas rembourser les applications achetées sur l'App Store à l'insu des parents, mais bien les sommes déboursées par des enfants sur des applications mobiles. Et cela ne concerne que les Etats-Unis pour l'instant.

Payer pour progresser dans un jeu gratuit

En effet, certaines applications (gratuites la plupart du temps) permettent de débloquer certaines fonctionnalités sur des jeux, moyennant une somme d'argent. L'exemple le plus connu parmi ces milliers d'applications est sans doute celui de Candy Crush. Lorsque vous êtes bloqués à un niveau où le cassage de bonbons est trop compliqué, vous pouvez tout à fait payer pour obtenir de nouvelles vies de manière à retenter votre chance, voire vous payer des outils vous permettant de réussir plus facilement le niveau en question.

Des coûts unitaires situés entre 99 cents et 99,99 dollars

Ainsi, progresser dans un jeu, gratuit, peut parfois coûter cher. La Commission fédérale du Commerce (FTC) a estimé ces coûts unitaires entre 99 cents et 99,99 dollars pour les plus chers. La FTC accuse Apple de ne pas assez avoir sécurisé ses applications, ce qui a pu entraîner de nombreuses dérives, au regard de la somme qu'Apple va devoir rembourser à ses clients.

D'après la FTC, la firme de Cupertino aurait reçu "au moins des dizaines de milliers" de plaintes suite à des achats en douce effectués par des enfants. Le gendarme américain de la concurrence cite en l'occurrence le cas d'une petite fille qui aurait déboursé la somme de 2 600 dollars sur le jeu "Tap Pet Hotel".

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis