TikTok avoue avoir collecté des données, la CNIL s’intéresse à l’application

Par Ludivine Canard Modifié le 12 août 2020 à 15h01
Tiktok Suppression Avis Google Play
78 MILLIONS DE DOLLARSEn avril 2020, TikTok a généré 78 millions de dollars de revenus in-app.

Depuis plusieurs mois, le gouvernement américain accuse l’application de courte vidéo d’espionnage pour le compte de Pékin, des accusations que dément TikTok. Mais celle-ci est désormais sous le coup des investigations de la CNIL, notamment sur le respect de la vie privée.

Tik Tok éveille les soupçons de la CNIL

Après avoir été au cœur d’une guerre entre la Chine et les États-Unis, l’application TikTok est à nouveau dans la tourmente. Selon les informations de la chaîne de télévision américaine Bloomberg, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) aurait ouvert une enquête en mai 2020, après le dépôt d'une plainte par un utilisateur concernant une demande de suppression d'une vidéo. Outre cet incident, la CNIL veut vérifier que l’application chinoise respecte le règlement général sur la protection des données ( RGPD) ainsi que les informations divulguées aux utilisateurs sur la collecte de données et leurs droits.

Mais pour le moment, «le gendarme français » n'a pas encore de suspicions bien établies à l'encontre de l'application et participe aux travaux du comité européen à la protection des données (CEPD), sur le transfert des données hors-Europe, précise Les Échos

TikTok reconnaît avoir utilisé les données personnels de ses utilisateurs Android

Des doutes avérés puisque selon une enquête du Wall Street Journal publiée le 11 août 2020 ,TikTok aurait collecté les données de ses utilisateurs sous Android en contournant une importante protection de la vie privée sur le système d’exploitation Android de Google. Ainsi, ce dernier a pu accéder aux adresses MAC de millions d’appareils, celles-ci permettant « de dresser des profils de comportement des consommateurs » explique SiecleDigital.

Une violation formellement interdite par la politique de Google. Face à ces accusations, le réseau social qui appartient au chinois Bytedance reconnaît cette pratique, mais annonce y avoir mis fin en novembre 2019 via une mise à jour. Les enquêtes de la CNIL et du régulateur européen devraient déterminer si TikTok a bien mis fin à la collecte des données privés de ses utilisateurs.

Ludivine Canard est étudiante en école de journalisme à Paris. Elle a été stagiaire pour le Figaro économie et planet.fr.  Suivez-la sur Twitter : @CanardLudivine  

Aucun commentaire à «TikTok avoue avoir collecté des données, la CNIL s’intéresse à l’application»

Laisser un commentaire

* Champs requis