Après le départ de McDonald’s de Russie, les restaurants changent de nom

Par Olivier Sancerre Modifié le 13 juin 2022 à 10h22
Mcdonald Russie Changement Nom 1
850McDonald's comptait 850 établissements en Russie.

Après le départ de Russie de McDonald’s, les anciens restaurants du géant américain de la restauration rapide ne vont pas rester sans rien faire. Le nouveau propriétaire change le nom de l’enseigne et il a de l’ambition.

« Vkousno i totchka » (« Délicieux. Point »), c’est le nouveau nom de l’enseigne McDonald’s en Russie. Le propriétaire de l’enseigne, Alexander Govor, a l’intention de basculer l’ensemble des établissements McDonald’s dans ce nouveau nom rapidement, à commencer par 15 restaurants présents à Moscou. À terme, les 850 points de vente en Russie vont changer de nom, et d’autres devraient ouvrir. La carte des menus va aussi évoluer avec des hamburgers qui s’appelleront différemment. Et la qualité de service devrait rester la même, et pour cause : les quelque 50.000 salariés russes de McDonald’s restent en place.

« Délicieux. Point »

McDonald’s a pris la décision de quitter la Russie mi-mai. Le géant américain de la restauration rapide expliquait alors : « La crise humanitaire provoquée par la guerre en Ukraine et l'environnement économique imprévisible en ayant découlé ont conduit McDonald's à conclure que la poursuite de nos opérations en Russie n'était plus tenable ni cohérente avec nos valeurs ». Pas question pour autant de partir en laissant tout en plan, c’est donc Alexander Govor, qui possédait déjà 25 restaurants McDonald’s en Sibérie, qui va reprendre l’activité russe du groupe.

L’ambition du nouveau propriétaire

Aucun montant de transaction n’a été révélé, mais le nouvel exploitant a promis de garder pendant au moins deux ans les salariés de McDonald’s, y compris les employés de bureau, de payer les dettes aux fournisseurs ainsi que les charges en cours. Malgré ces frais, il a probablement fait une bonne affaire, McDonald’s ayant mis en place au fil de ses 30 années de présence une infrastructure solide. Reste à savoir s’il saura gérer un tel réseau de restaurants « Vkousno i totchka ».

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.