Taxes : les retraités modestes voient leur CSG augmenter

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 2 novembre 2015 à 11h35
Retraite
15Selon le ministère des Affaires sociales, en 2011, la France comptait un peu plus de 15 millions de retraités.

L'annonce tombe mal, alors que le gouvernement a promis de baisser les impôts des ménages les plus modestes. Des centaines de milliers de veufs et de veuves vont voir cette année le montant de leur CSG augmenter en flèche.

Une hausse de 519 euros en moyenne

Selon des chiffres fournis par Bercy à la commission des Finances de l'Assemblée nationale, 617 000 veufs subissent depuis le début de l'année de fortes hausses de la CSG (contribution sociale généralisée). En moyenne, la hausse d'impôt est de 519 euros cette année.

Or en moyenne la retraite de base, tous régimes confondus, dépasse à peine 1 250 euros mensuels. Donc la hausse d'impôt représente près d'un demi-mois de retraite !

Cette hausse s'explique par le fait que les veufs et les veuves bénéficiaient ces dernières années d'une demi-part fiscale supplémentaire, qui leur permettait de profiter d’une réduction voire d'une exonération de la CSG.

Mais cette demi-part a été définitivement supprimée le 1er janvier 2015. C'est la majorité précédente qui avait voté en 2008 la fin progressive de cette demi-part, avec un avantage devant se réduire petit à petit, jusqu'à disparaître totalement cette année. Le bénéfice n'est maintenu que pour les personnes ayant élevé seules leurs enfants pendant au moins cinq ans.

Un remboursement "sans démarche particulière"

Par ailleurs, 250.000 ménages bénéficiant de faibles allocations retraites sont désormais contraints d'acquitter des impôts locaux, taxe foncière et taxe d'habitation, ce dont ils étaient jusque-là exonérés. Mais cette fois, le gouvernement a promis qu’il allait leur « rembourser » les sommes versées.

"Les personnes concernées qui auraient déjà payé ces impôts en 2015 seront remboursées sans démarche particulière" affirme le secrétaire d’Etat au Budget Christian Eckert dans un entretien au Journal du Dimanche.

Cette décision est la suite directe d’une alerte lancée par courrier la semaine dernière par une centaine de députés socialistes. "Nous souhaitons attirer votre attention sur l'explosion de la taxe foncière qui touche de nombreux citoyens retraités", une situation "insupportable pour nombre de nos citoyens retraités" avaient écrit les députés, de différentes sensibilités, au Premier ministre. Les montants réclamés "peuvent aller de 500 euros à 1.000 euros" selon les députés. Manuel Valls avait promis de se pencher de toute urgence sur la question. Il a tenu parole.

L’exonération des impôts locaux pour les retraités aux revenus modestes va d’ailleurs être maintenue en 2016.

Selon le ministère des Affaires sociales, en 2011, la France comptait un peu plus de 15 millions de retraités, vivant en France ou à l’étranger.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Aucun commentaire à «Taxes : les retraités modestes voient leur CSG augmenter»

Laisser un commentaire

* Champs requis