Attention ! Une arnaque à la fiente d’oiseau sévie !

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Publié le 22 mars 2022 à 15h07
Espece Oiseaux Daner Protection Animaux Disparition Risque
12%Le ministère de l'Intérieur a indiqué, dans son bilan provisoire de la délinquance pour 2021, que le nombre d'agressions était en hausse de 12%.

Le cynisme des escrocs est manifestement sans limites. Plusieurs groupements de gendarmerie ont constaté qu’une nouvelle technique destinée à voler les piétons se répandait comme une traînée de poudre, un peu partout en France.

Une nouvelle arnaque qui cible les personnes âgées particulièrement

Elle cible particulièrement les personnes âgées, mais en réalité, tout un chacun peut se faire prendre au piège tendu par ces voleurs qui n’ont rien en commun avec Arsène Lupin.

Comme toujours, le voleur s’approche discrètement de sa proie, le plus souvent par derrière. Pas question pour autant de l’agresser violemment. Pour détourner l’attention de sa victime, il l’asperge, sur l’épaule ou sur la tête, d’un liquide blanchâtre et gluant, qui fait penser à de la fiente d’oiseau. Vous imaginez facilement la suite.

Attention au vol de sac à main, portefeuille et smartphone

Dégoutée et surprise, la proie ne songe plus qu’à une chose, essuyer la vraie fausse chiure d’oiseau au plus vite. C’est évidemment pendant cette période de flottement que le voleur commet son forfait. À lui le portefeuille soustrait de la poche, le sac à main qu’il n’a même pas besoin d’arracher, le téléphone mobile, la carte bancaire, tellement l’attention de la victime est ailleurs.

La technique est redoutable, le seul moyen de la contrer est de savoir qu’elle existe. Prévenez donc rapidement vos amis et vos proches : car oui, vraiment tout le monde peut se faire piéger.

Retrouvez le podcast

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016. Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time.  En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007. Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an. En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier.  Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.   Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Aucun commentaire à «Attention ! Une arnaque à la fiente d’oiseau sévie !»

Laisser un commentaire

* Champs requis