Missile auto-détruit : l’armée perd plus de 120 millions d’euros

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Tugdual de Dieuleveult Modifié le 6 mai 2013 à 15h31

C'est une perte qui n'est pas négligeable ! L'armée qui effectuait des tirs d'essais de son missile balistique M51 depuis depuis un sous-marin, le Vigilant, au large de la Bretagne (Finistère) vient de voir s'envoler plus de 120 millions d'euros. Cela faisait 17 ans qu'un incident de la sorte, l'auto-destruction d'un missile, n'état pas survenu en France lors d'essais de ce type.

Capable d'emporter des charges nucléaire, le missile, qui n'en transportait pas pour ce tir, s'est donc autodétruit en vol pour des raisons encore inconnues. La marine est actuellement en cours de recherche des débris à plus d'un vingtaine de kilomètres de la côte afin d'expliquer ce qu'il a bien pu se passer.

Ce n'est pas le premier essai avec ce type de missile. L'armée avait déjà procédé à 5 tirs avant celui-ci, sans problème particulier. Aujourd'hui se pose donc la question du bon fonctionnement de ce missile de 12 mètres possédant une portée de 8 000kms et coûtant, selon l'armée, 120 millions d'euros pièce. Selon l'armée car a en croire certains spécialistes, ce missile coûterait en réalité quelques dizaines de millions de plus. Espérons que le prochain essai fonctionne correctement. L'armée qui voit ses effectifs fondre d 'années en années risque de mal prendre un nouvel échec.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste pour RMC.fr, Tugdual de Dieuleveult a demarré sa carrière à la télévision en réalisant un documentaire pour Canal+/Lundi Investigation (Dieuleveult : enquête sur un mystère). Il s'investit dans l'ONG Solidarité Internationale et part au Darfour en 2008 pour la Journée Mondiale de l'Eau. En 2010, il rejoint l'équipage de La Boudeuse en Amazonie et participe à l'élaboration de deux documentaires diffusés sur France 5. Il se spécialise ensuite sur le web et collabore avec plusieurs rédactions dont Europe 1, Atlantico, Oh My Food et RMC depuis 2012. Il a intégré Economie Matin dès sa création.