Autoentrepreneur : un statut en vogue, des bénéfices en baisse

Par Olivier Sancerre Modifié le 26 décembre 2014 à 12h52

Le statut de l'autoentrepreneur a de quoi séduire les Français en quête d'autonomie, mais qui ne veulent pas forcément s'enquiquiner avec les formalités administratives. Le succès de ce statut ne se dément pas.

Presque un million d'autoentrepreneurs

Depuis le 1er janvier 2009, les Français aventureux peuvent se déclarer en tant qu'autoentrepreneur. Un statut qui séduit de plus en plus comme l'Acoss (Agence centrale des organismes de sécurité sociale) a publié des statistiques qui prouvent la bonne santé de ce dispositif. En décembre 2013, il y avait donc en France 911 000 autoentrepreneurs, un chiffre en hausse de 11,3% par rapport à décembre 2012. Le rythme de création va bon train, avec 92 000 comptes supplémentaires d'une année sur l'autre.

Ce statut bien particulier implique un nombre conséquent de radiations. Elles ont ainsi été de 227 000 en 2013, mais c'est un chiffre meilleur qu'en 2012, où elles étaient 7% de plus. Les revenus déclarés par les autoentrepreneurs ont atteint 6,5 milliards d'euros, une hausse solide de 10,4% par rapport à 2013, mais gare au miroir aux alouettes : la croissance du chiffre d'affaires global était largement supérieure en 2012 (+20,5%) et encore plus en 2011 (+46%).

Revenus et bénéfices en baisse

Notons également que les revenus des autoentrepreneurs sont instables : moins de 40% ont déclaré un chiffre d'affaires pour chacun des quatre trimestres de l'année 2013. De plus, la moyenne des revenus montre une tendance à la baisse : à 9 064 euros annuels, elle a trébuché de 2,8%, ce qui est par ailleurs une première. En 2010, la moyenne du chiffre d'affaires moyen avait grimpé de 31,5%.

Mais le chiffre qui dit le mieux la réalité du statut de l'autoentrepreneur est le niveau de ses bénéfices. Seuls 30% d'entre eux ont réalisé des profits supérieurs à 4 500 euros. La moyenne des bénéfices, là aussi en baisse (-2,8%), est de 4 409 euros.

Un tiers environ des autoentrepreneurs ont généré des bénéfices de 4 500 euros en 2013.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis