Automobile : les constructeurs français à la peine en janvier

Par Olivier Sancerre Modifié le 16 février 2016 à 16h01
Shutterstock 363005456
-3,8%En Europe, Volkswagen accuse une contraction de -3,8% d'immatriculations neuves en janvier.

Le marché européen de l’automobile neuve se porte bien en ce début d’année. L’ACEA (Association européenne des constructeurs) a donné des chiffres encourageants pour l’ensemble du secteur concernant le mois de janvier.

L’association a mesuré une progression de 6,2% au mois dernier, soit 1,061 million d’immatriculations neuves. Un résultat « encourageant » pour l’avenir, se réjouit l’ACEA, qui conforte la tendance haussière de ces derniers mois. Avec une croissance des immatriculations à deux chiffres, l’Italie et l’Espagne font figure de bons élèves.

Croissance

La croissance en France est de 3,9%. C’est bien moins que la moyenne européenne, mais ce chiffre démontre tout de même que le marché est orienté à la hausse dans l’Hexagone, ce qui est toujours bon à prendre. Mieux encore, la France fait mieux que l’Allemagne (+3,3%) et le Royaume-Uni (+2,9%). En revanche, les constructeurs tricolores font la moue.

Constructeurs français

PSA Peugeot Citroën affiche en effet une croissance de 3,9% en janvier, là encore c’est pratiquement deux fois moins que la moyenne en Europe. Toutes les marques du groupe se tiennent dans un mouchoir de poche. Le constructeur perd toutefois 0,2 point de part de marché et passe à 10,6%. Renault est moins bien orienté, avec une croissance de 0,7% seulement. Sa part de marché fond de 0,4 point à 9,1%.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis