Avis de Lonlay et Associés : faut-il acheter sa résidence principale ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Partenaire Modifié le 23 juin 2017 à 16h34
Maison
33 %Les banques refusent un endettement supérieur à 33 % de vos revenus.

Est-il judicieux et avantageux de louer votre résidence principale, ou de la louer ? La question se pose en fonction de votre lieu d'habitation et de vos revenus mais aussi du caractère opportun ou non de l'opération immobilière considérée. Lonlay et Associés vous donne son avis en qualité de société de conseil en gestion de patrimoine et vous aide à faire le point.

Les paramètres à prendre en compte pour acheter sa résidence principale

Pour devenir propriétaire, vous devez disposer à minima du montant de l'apport personnel, soit 10% du coût d'acquisition du bien immobilier. De l'avis de Lonlay et associés, le montant de l'apport est important dans le calcul du coût du crédit. Plus il est faible, plus le crédit est cher. Plus il est important, plus vous pouvez obtenir de bonne conditions financières et réduire la durée de l'emprunt. N'oubliez pas que les banques refusent un endettement supérieur à 33% de vos revenus. Lorsque vous êtes propriétaire, diverses charges vous incombent : charges de copropriété, travaux d'entretien, taxe foncière. Toute opération d'acquisition immobilière doit s'envisager dans sa globalité et l'assistance de Lonlay et Associés est alors précieuse.

La contrepartie de l'effort financier que vous consentez, c'est l'éventuelle plus-value que vous percevrez lors de la revente du bien. Entre 2000 et 2010, la hausse du prix de la pierre s'est élevée à + 7,4 % par an et il fallait en moyenne moins de 4 ans pour faire une plus-value compensant tous les frais d'acquisition (notaire, agences et intérêts versés) et l'entretien du bien. L'achat de sa résidence principale était donc la bonne solution. Désormais, l'évolution du prix de l'immobilier est incertaine.

Les données économiques de l'acquisition immobilière

On constate actuellement qu'un investissement immobilier prend de la valeur avec le temps. Si, pour une raison familiale ou une autre, vous devez vendre votre résidence principale dans les 5 à 6 ans suivant l'achat, vous ne gagnerez rien d'un point de vue strictement économique, compte tenu de tous les frais que vous avez engagés. Il vous faut au moins attendre 10 ans. Vous pouvez demander l’avis d’un cabinet spécialisé tel que Lonlay et Associés pour disposer d'informations prospectives concrètes.

Certains économistes considèrent que c'est la notion de rentabilité qui est déterminante. Elle varie beaucoup d'une ville à l'autre et, plus le loyer demandé est bas par rapport à la valeur de marché du bien, plus il est préférable de louer. La courbe établie par l'économiste J.Friggit est révélatrice de l'évolution, depuis 1950, des prix de l'immobilier d'habitation et des loyers, en valeur relative. Ces derniers sont restés stables alors que les prix de l'immobilier se sont envolés. Les français en sont bien conscients, eu égard aux difficultés qu'ils rencontrent à concrétiser l'achat d'un nouveau bien immobilier.

On constate par ailleurs que le loyer au m² chute fortement en fonction de la surface. En conséquence, il paraît plus opportun pour une grande famille de louer son appartement plutôt que de l'acheter et d'acquérir de petits logements pour les louer ! Un cabinet de gestion de patrimoine comme Lonlay et Associés est alors très utile pour vous conseiller sur les meilleures opérations.

Aucun commentaire à «Avis de Lonlay et Associés : faut-il acheter sa résidence principale ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis