Retraites : le déficit de 20 milliards d’euros en 2020 jugé trop optimiste

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 26 août 2013 à 8h19

Le chiffre qui secoue la majorité présidentielle et la pousse ce lundi à faire des choix engagés pour l'avenir (lire ici), sur le sujet de la réforme des retraites, serait encore trop optimiste.

Le déficit des retraites pourrait dépasser les 20 milliards d'euros

Interrogé ce matin sur Europe 1, Raymond Soubie, l'ex conseiller social de Nicolas Sarkozy, estime que les prévisions avancées par le Conseil d'Orientation des Retraites sont bien trop optimistes. Pour lui, le déficit prévu pour 2020 dépassera donc les 20 milliards d'euros.

L'occasion également, pour lui, de se féliciter de la réforme de 2010, sous la précédente présidence, qui avait "atteint les objectifs du COR". Un point dont ne peut pas se prévaloir le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, selon Raymond Soubie.

En marche vers une retraite à 65 ans ?


L'ancien "Monsieur social" de Nicolas Sarkozy privilégie un recul de l'âge de départ à la retraite à 65 ans, et une augmentation des annuités de cotisation, à 43 années. "Un jour, on va le faire" précise-t-il. Raymond Soubie d'ajouter, ironique : "paradoxalement, plus l'âge de départ à la retraite est reculé, plus le taux d'emploi augmente". A bon entendeur...

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Aucun commentaire à «Retraites : le déficit de 20 milliards d’euros en 2020 jugé trop optimiste»

Laisser un commentaire

* Champs requis