Pierre Laurent : une réforme des retraites « à la Fillon-Sarkozy »

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 28 août 2013 à 9h00

Le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, observait ce mercredi les girouettes tourner dans le sens du vent.

Retraites : Ayrault fait comme Sarkozy

Interrogé sur France 2 au sujet des choix du gouvernement en matière de réforme des retraites, Pierre Laurent a estimé que ces choix s'inscrivaient dans la droite ligne de la réforme des retraites de 2010, initiée par Nicolas Sarkozy, et tant critiquée par la gauche de l'époque, aujourd'hui au pouvoir.

Un manque de cohérence pour Pierre Laurent

Le gouvernement est donc face à un problème de cohérence pour le secrétaire national du Parti communiste. "En portant la durée de cotisation à 43 années en 2035, on entérine la réforme Fillon-Sarkozy que nous avions combattue à l'époque". Jean-Marc Ayrault, l'actuel Premier ministre, était lui aussi descendu dans la rue pour s'y opposer.

Pas de retraites à temps plein pour les salariés

Et malgré "quelques améliorations", notamment au sujet de la pénibilité, des femmes et des jeunes, le dirigeant communiste a exprimé ce mercredi son pessimisme quant au fait que nombre de salariés "n'atteindront pas ces 43 années à 62 ans, donc beaucoup de gens ne pourront plus prendre une retraite à taux plein".

En l'état, Pierre Laurent ne votera pas cette réforme. Il atteint de plus que les mobilisations syndicales des jours prochains fassent émerger des solutions alternatives. Pour lui, il faut aller chercher de l'argent, "davantage du côté des revenus financiers des entreprises". Elles apprécieront…

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis