La hausse des dépenses de santé moins importante que prévu

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 26 novembre 2013 à 2h42

Les puristes diront qu'une pente qui grimpe moins n'est toujours pas une descente. Et ils auront raison. Mais tout de même... Grâce aux efforts du gouvernement, et des Français, les dépenses de santé devraient augmenter cette année moins que prévu.

Sans contrôle, les dépenses de santé explosent chaque année

Explications : si rien n'est fait pour ralentir le rythme, d'année en année, sous l'effet du vieillissement de la population et de la recrudescence des maladies chroniques comme le diabète ou le cancer, les dépenses de santé remboursées augmentent de 3,8%. Soit des centaines de millions d'euros supplémentaires qu'il faut sortir des caisses de la Sécurité sociale ! Donc le gouvernement a décidé qu'en 2014 par exemple, les dépenses de santé ne devraient augmenter que de 2,4 %.

Or en ce qui concerne cette année, on sait déjà que les prévisions sont « bonnes » (ou du moins, moins mauvaises que prévu) : 174,8 milliards d'euros devraient être déboursés par l'Etat pour rembourser les Français malades, soit 150 millions de moins que prévu. C'est toujours ça de gagné.

"Une gestion extrêmement rigoureuse"

"Nous avons une gestion extrêmement rigoureuse des dépenses d'assurance maladie", s'est vanté le ministre du Budget Bernard Cazeneuve.

C'est tout le mal qu'on leur souhaite : le déficit de la Sécurité Sociale s'élève à 16,2 milliards d'euros cette année. Or le gouvernement veut le faire baisser l'an prochain à moins de 13 milliards, soit un niveau proche de ce qu'il était avant la crise de 2008. Pour baisser de 3,5 milliards en un an ce fameux trou, le gouvernement prévoit 6,3 milliards de hausse de prélèvements et 6 milliards d'économies.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique. Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Aucun commentaire à «La hausse des dépenses de santé moins importante que prévu»

Laisser un commentaire

* Champs requis