Baisse du livret A : profitez-en pour diversifier votre épargne

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 20 janvier 2020 à 15h41
Livret A
0,50%À compter du 1er février, le taux de rémunération du Livret A sera abaissé à 0,5%.

Dans quelques jours, le taux d’intérêt servi par le livret A va donc baisser, passant de 0,75, à 0,5% par an. C’est grave docteur ? Que nenni, en réalité, cela fait déjà longtemps que le livret A ne rapporte plus rien.

Le livre A : une épargne de précaution

Prenez par exemple 5.000 euros placés sur un livret A. Pendant toute l’année 2019, ils n’auront généré qu’un peu plus de 37 euros d'intérêts. Ce n’est vraiment pas grand-chose. Cette année, avec le nouveau taux, ces mêmes 5.000 euros généreront 25 bébés pièces de un euro, c’est tout aussi ridicule.

En fait, il ne faut pas se tromper sur la raison d’être du Livret A, et de son compère le livret de développement durable et solidaire. Les quelque 400 milliards d’euros mis de coté par les Français sur ces deux produits ne sont plus un placement mais une bouée de sauvetage que l’on peut saisir très vite en cas de coup dur.

Diversifier ses placements

Maintenant, si vous pensez que votre bouée de sauvetage est assez grosse, vous pouvez toujours appliquer l’adage bien connu : « ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier ». Vous pouvez par exemple avoir un tiers de coté sur un livret, à la banque, un tiers, en liquide bien caché chez soi, et un tiers en pièces d’or, elles aussi bien cachées, mais ailleurs.

Sachez que l’or a atteint un niveau historique, et progressé de 25% l’an dernier. Il peut continuer à grimper, ou bien baisser. Bien malin celui qui sait à l’avance. Mais quoi qu’il arrive, en cas de coup dur, avec un peu d’or, on peut toujours s’en sortir. Les anciens savent de quoi je parle.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Aucun commentaire à «Baisse du livret A : profitez-en pour diversifier votre épargne»

Laisser un commentaire

* Champs requis