PIB : -5,3% au premier trimestre, un peu mieux que prévu

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 29 mai 2020 à 9h47
Consommation Menages Hausse 1
33,7%La baisse de la consommation des ménages a été de 33,7% entre février et avril 2020.

Avec la crise économique qui se profile en 2020 pour la France, déjà en récession puisque le PIB a connu une croissance négative au dernier trimestre 2019 et, donc, au premier trimestre 2020, une petite bonne nouvelle est toujours plaisante. L’Insee a révisé la baisse du PIB du premier trimestre 2020 vendredi 29 mai 2020, et c’est un peu moins pire que prévu.

Le PIB de la France a chuté de 5,3% au premier trimestre 2020

Le chiffre reste exceptionnel et historique : le PIB français a chuté de 5,3% au premier trimestre 2020 selon les données révisées de l’Insee du vendredi 29 mai 2020. Malgré tout, par rapport à l’estimation d’avril 2020, l’Insee a revu ce chiffre à la hausse de 0,5%, l’estimation d’avril 2020 était alors de -5,8%.

Mais il ne faut pas oublier que durant le premier trimestre 2020, les Français n’ont été confinés que 15 jours, les deux dernières semaines de mars, alors que lors du deuxième trimestre le confinement a duré près d’un mois et demi et que des commerces ne rouvriront que le 2 juin 2020 voire plus tard. La chute au deuxième trimestre 2020 devrait donc être bien supérieure.

Des chiffres inédits toutes données confondues

Dans le détail, l’Insee précise que la baisse de la consommation des ménages a chuté, au premier trimestre 2020, de 5,6%, une baisse qualifiée d’inédite par l’institut de statistiques. Il en va de même pour les importations, en baisse de 5,7%, et pour les exportations qui chutent de 6,1%.

Les premières estimations pour le mois d’avril, de leur côté, ne laissent pas place à beaucoup d’espoir. Également publiées le 29 mai 2020, elles font état d’une chute de la consommation des ménages de 20,2% sur un mois, entre avril 2020 et mars 2020… soit -33,7% en deux mois, entre février et avril 2020 selon l’Insee.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio