Baisses des impôts : deux milliards pour les classes moyennes

Par Olivier Sancerre Modifié le 31 août 2015 à 7h18
Shutterstock 287340287
2,8 MILLIARDSLe prélèvements obligatoires ont augmenté de 2,8 milliards en 2014.

Pour remonter dans les sondages et se donner un meilleur rôle dans la perspective des élections présidentielles, quoi de mieux que d'annoncer une baisse des impôts ? C'est ce que François Hollande aimerait bien proposer pour l'année prochaine.

Ces baisses d'impôts, annoncées un peu à la hussarde par le président de la République il y a quelques jours, font chauffer les têtes bien pleines de l'Élysée actuellement. L'exécutif envisage ainsi une baisse de l'ordre de deux milliards d'euros pour 2016. C'est du moins l'ordre d'idée autour duquel François Hollande tourne et qu'il aimerait voir financer, croit savoir le quotidien Les Echos.

Arbitrages

Une réunion est prévue ce lundi 31 août pour avancer sur les arbitrages indispensables pour dégager la somme désirée. On précise cependant à l'Élysée que « rien n'est décidé » sur le fond du dossier. De ce qu'on en comprend, les contours de cette baisse des impôts restent encore assez flous, mais la présidence voudrait aller assez vite : François Hollande aimerait avoir quelque chose de concret à présenter lors de sa conférence de presse de la rentrée, prévue le 7 septembre.

Économies

Autant dire que les arbitrages vont aller assez vite. Du côté de l'Élysée, on évoque ainsi des économies à réaliser par le biais de baisses des dépenses plutôt que de nouvelles mesures de rigueur. Ces deux milliards d'euros profiteraient en particulier aux classes moyennes, alors que l'on pensait jusqu'à présent que ces baisses allaient plutôt aller dans les poches des classes plus populaires.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.