Axel Springer s’attaque aux bloqueurs de pub… en bloquant l’accès à Bild

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 16 octobre 2015 à 10h46
Bild Guerre Adblockers Publicite Internet Axel Springer Decision Abonnement
5%En moyenne 5% des internautes utilisent un bloqueur de pub.

"Tel est pris qui voulait prendre" dit l'adage... ici ce serait plutôt "Tel est bloqué qui voulait bloquer" (même si ça sonne nettement moins bien). Et ce nouvel adage concerne les internautes qui utilisent un bloqueur de publicités tels qu'Ablock ou les autres. Ils risquent de ne plus pouvoir regarder les sites pour lesquels ils ont justement installé ces mêmes bloqueurs de pub.

Bild inaccessible à ceux qui utilisent un bloqueur de publicité

Le quotidien "tabloïd" Bild, dont la maison-mère n'est autre que le plus gros groupe de presse d'Europe Axel Springer, va être le premier site de presse à prendre de réelles mesures contre les bloqueurs de pub. Il va bloquer l'accès des internautes qui en utilisent un à moins qu'ils ne payent un abonnement à 2,99 euros par mois.

Un coup dur pour les Internautes allemands : si 30% des Allemands ont un bloqueur de pub (contre 5% en moyenne dans les autres pays), Bild est le premier quotidien d'outre-Rhin avec 2,2 millions d'exemplaires papier écoulés chaque jour. C'est donc l'accès à une véritable institution dont ils se voient privés.

Cette décision, la première de ce type, risque de faire des émules dans le monde : les pertes liées aux bloqueurs de pub sont estimées à 21,8 milliards de dollars dans le monde. A lui seul le géant Google perdrait 6,6 milliards de dollars par an, soit 10% de son chiffre d'affaire mondial.

En attendant l'industrie de la pub demande pardon

Cette décision majeure d'Axel Springer, qui pourrait marquer un tournant dans l'histoire d'Internet, survient alors même que l'Internet Advertising Bureau (IAB) estime avoir clairement "merdé" dans un communiqué publié sur son site ce jeudi 15 octobre 2015.

L'IAD est le consortium des professionnels de la publicité en ligne et c'est la première fois qu'il dit être la cause de l'invention des bloqueurs de pub. En fait tout serait issu d'un cercle vicieux.

Si initialement les pubs étaient discrètes, elles sont devenues de plus en plus intrusives (et les sites n'y sont pour rien puisqu'ils ne créent pas ces pubs mais ne font qu'accorder des espaces aux régies). Les internautes ont alors inventé les bloqueurs de pub ce qui a obligé les publicitaires à devenir encore plus agressifs pour compenser le manque et assurer la conversion des campagnes. Et la violence entraînant la violence... nous en sommes arrivés à un point de non-retour.

L'IAB a donc décidé de se doter de règles pour que les publicités soient moins intrusives et plus respectueuses. En espérant que ça marchera...

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis