Michel Sapin redoute le dumping fiscal britannique… et il a raison !!

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Charles Sannat Modifié le 12 juillet 2016 à 10h12
Brexit Dumping Fiscal 2
33%Le taux de l'Impôt sur les Sociétés en France est de 33 %.

La bêtise se dispute à la naïveté et de l’un ou de l’autre je ne sais lequel de ces vilains défauts domine dans l’esprit pour le moins embrouillé de nos dirigeants, ministres, président et autres mamamouchis.

La dernière énorme ânerie nous vient d’un Michel Sapin assez inquiet et semble-t-il fort mauvais joueur qui n’avait pas vu le coup venir et n’apprécie guère de voir ses plans contrariés par la perfide Albion : lui qui pensait ravir des milliards facilement à Londres risque au contraire de voir partir quelques milliards… Quel dommage !

En Angleterre, baisse de l’IS à 15 % !!

Et je me marre, je me ris de toutes celles et ceux qui, la bouche en cœur, reprennent les complaintes de France Télévision (et des autres)… « Haaaa les pauvres anglais, ils ont peur maintenant qu’ils ont mal voté… Ils voudraient bien faire machine arrière »… « D’ailleurs Boris Johnson leur a menti »… « D’ailleurs, la livre sterling s’effondre »… Haaaaa, les pauvres « Zanglais »… Hé, avouez, on est bien hein dans l’Europe… Ha, on est soulagé… Ouf ! Et voilà c’est exactement ce que l’on veut vous mettre en tête et le résultat souhaité : cela s’appelle de la « fabrication du consentement »… et accessoirement de la propagande.

Bref, nos dirigeants, qui sont des abrutis, nous abreuvent de cette idée que, en France, on améliore notre compétitivité grâce au gouvernement et à son action résolue matérialisée par une bonne loi Travail, un CICE et tous les autres pactes et chocs divers et avariés dont on nous bassine depuis 5 ans. Et pourtant, le chômage monte toujours et ne s’inverse pas…

Bref, je dis et répète que la compétitivité est une chose relative ! Si je gagne 2 (c’est bien je suis content) mais que l’autre, lui, améliore de 4, j’ai en réalité perdu 2 de compétitivité (et là c’est pas bien, donc je ne suis pas content).

La compétitivité est donc bien relative, et chez nous, les zimpôts… c’est comme la petite bête sur le dos de nos gosses : « ça monte, ça monte, ça monte »… sauf qu’à l’arrivée, ça ne vous chatouille que le porte-monnaie et ça ne vous fait pas franchement autant marrer que vos gosses ou petits-enfants !

Vous n’imaginiez tout de même pas comme Sapin que les Britanniques allaient regarder leurs entreprises partir sur le continent et ne rien faire, voir les Britanniques quitter l’Europe pour s’enfoncer dans la misère en se disant : « Ouinnnn, ouinnnn… on aurait du rester dans l’Europe » ! Évidemment que non !

Les Britanniques vont mettre en place leur propre business model de façon indépendante, jouer l’explosion de l’euro, notre monnaie unique, pour nous affaiblir et suivre leur propre logique de domination régionale. Ne soyons pas naïfs ! Aujourd’hui, c’est l’Allemagne qui domine l’Europe et dirige. Elle le fait sans sagesse, humiliant les autres nations en s’appuyant sur sa superbe économique. L’Allemagne suit donc sa propre logique (quoi qu’en disent les euro-béats qui n’ont strictement rien compris), et le Royaume-Uni également !!

Michel Sapin contre un « dumping fiscal britannique »

« Le ministre des Finances Michel Sapin a vertement critiqué lundi le projet du gouvernement britannique de ramener l’impôt sur les sociétés (IS) à moins de 15 %, mettant en garde contre les risques de dumping fiscal.

« On ne se sort pas d’une difficulté dans laquelle on s’est mis soi-même en faisant des annonces de cette nature », a jugé lors d’une conférence de presse ce lundi 11 juillet Michel Sapin, pour qui « dans l’Union ou pas dans l’Union, chacun doit avoir un comportement amical ». « D’ailleurs je ne suis pas du tout persuadé que ce soit une bonne chose pour la Grande-Bretagne de répondre à une difficulté de crédibilité, d’attractivité financière, par des mesures d’ordre fiscal », a-t-il ajouté. »

Mais mon Michou, tu n’as rien compris !! Bien sûr que si ! Sortir de l’Europe c’est même exactement cela que ça permet !!

Sortir de l’Europe c’est sortir du carcan et pouvoir mener sa propre politique de compétitivité sans demander l’accord à Bruxelles ! Cela permet de mettre la TVA que l’on veut, l’impôt sur les sociétés et les charges sociales que l’on souhaite, le smic qu’on désire, ou encore les taxes et barrières douanières dont on a envie !

Si plus haut je vous parlais de la livre qui baisse, ce n’est pas un hasard. La compétitivité c’est aussi une monnaie qui peut parfois devenir faible et ce n’est pas un drame, loin de là !! Cela va donner de l’air à l’industrie britannique (qui est plus importante dans le PIB britannique que l’industrie française qui a presque, elle, entièrement disparu). Cela va renchérir l’importation de toutes les chinoiseries… Aucune importance, les Britanniques en achèteront moins, les Européens iront plus faire les touristes à Londres. Au bout du compte, la livre sterling se redressera d’autant plus vite… que le reste de l’Europe va se disloquer !

Les Britanniques, eux, n’auront pas à subir ce que nous devrons affronter en cas d’explosion de l’euro et de dislocation à mon sens inéluctable aussi bien de l’Union européenne que de la monnaie unique.

Pour avoir un bon aperçu des conséquences, souvenez-vous de ce qu’il s’est passé lors de l’effondrement de l’ex-URSS.

Alors Michou veut une convergence fiscale qui est « indispensable »

Hahahahahahaha, mais quelle « marrade » ! Mon Michou, voyons, un peu de sérieux.

Michou, il veut de la convergence fiscale avec le Royaume-Uni qui, actuellement, a un taux d’IS à 20 % et qui veut passer à 15 en étant « hors Union européenne » alors que l’Irlande, dans l’Europe et dans l’euro, elle, a un taux d’IS de 12,5 % !! Hahahahahahahaha… mon Michou tu es tellement drôle ! Le dumping fiscal il est plutôt au sein même de ton Europe, celle que tu défends…

À un moment, le principe de vérité et de cohérence intellectuelle c’est important… sinon, ça fait rire.

En France, notre taux d’IS c’est quand même 33 % – hahahahahahahahahahaha – et Michou ainsi que les autres du PS, ils nous parlent de notre « com-pétitivité », mais ils n’ont strictement rien compris et sont totalement dépassés par la bête qu’ils sont bien incapables de maîtriser.

Finalement, je crois qu’il va falloir que l’on aille tous s’installer à Londres ! Vive le Brexit… Et finalement, tant pis, aucune entreprise britannique ne viendra se faire taxer à 33 % à Paris, et ça, pour le budget de notre ministre, comme on dit… ça sent le Sapin, et c’est la Merkel qui enfoncera le clou, dans le cercueil !!

Il est déjà trop tard. Préparez-vous!

Article écrit par Charles Sannat pour Insolentiae

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Laisser un commentaire

* Champs requis