Et Warren Buffet abandonna Walmart

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 15 février 2017 à 6h53
Walmart Investissement Buffett Ecommerce Amazon
482 MILLIARDS $Walmart a, en 2015, réalisé un chiffre d'affaires de 482 milliards de dollars.

Pour celles et ceux qui ne le connaissent pas encore, Warren Buffet n’est autre que le troisième homme le plus riche du monde avec une fortune estimée à 74 milliards de dollars par Forbes. Investisseur de génie, il est à la tête du fonds d’investissement Berkshire Hathaway et est surnommé l’Oracle d’Omaha : ces actions en Bourse sont généralement le début d’une tendance.

Warren Buffett vend ses actions Walmart

De fait, lorsque Warren Buffett investi c’est une bonne chose pour tout le secteur visé et quand Warren Buffet quitte une entreprise c’est tout le secteur qui doit craindre pour ses jours. L’information est donc de taille : Warren Buffett a vendu la quasi-totalité de ses actions dans Walmart, le plus gros distributeur du monde. Petite comparaison ? Là où Carrefour est valorisée 17 milliards d’euros en Bourse , Walmart pèse 290 milliards.

Buffett détenait, jusqu’alors, 900 millions de dollars de capital de Walmart. Pas de quoi en faire un investisseur majeur mais la vente de toutes ces actions d’un coup, alors qu’elles avaient été achetées en 2005, est un coup dur : Warren Buffet ne croit plus en l’avenir des distributeurs classiques comme Carrefour, Leclerc, Walmart et autres.

La concurrence du e-commerce va-t-elle avoir la peau des magasins physiques ?

Le mouvement boursier de Buffett devrait inquiéter les distributeurs du monde entier : plusieurs chaînes américaines ont déjà subit de plein fouet la concurrence du e-commerce et des centaines de magasins ont été fermés.

L’enjeu est donc de réussir à concurrencer Internet, chose qui n’est pas aisée : alors que Walmart a été fondée en 1962, le groupe n’a réalisé qu’un chiffre d’affaires de 13,7 milliards de dollars en 2015 dans le e-commerce. Amazon, fondée en 1994, a réalisé un chiffre d’affaires de 107 milliards la même année. Mais Walmart devance encore son rival dématérialisé avec ses 482 milliards de dollars de chiffre d’affaires au total.

Reste que le e-commerce se développe même dans des domaines initialement réservés aux magasins physiques : Amazon Fresh permet de commander des produits frais et les divers services de livraison à domicile ont de plus en plus le vent en poupe.

Avec un défaut majeur : le client ne déambule plus dans les rayons et n’est donc plus amené à acheter du superflu. Les achats sont plus réfléchis et le client dépense mieux, mais moins.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Et Warren Buffet abandonna Walmart»

Laisser un commentaire

* Champs requis