Le Canvas Fingerprint : la nouvelle frontière du flicage sur internet

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Not Like The Others Publié le 3 août 2014 à 2h18

Le marché est tel que les publicitaires redoublent d'initiatives afin de traquer les internautes lors de leurs déplacements sur le Web. En parallèle, des chercheurs américains et belges ont mis en lumière une nouvelle façon de les suivre sur la toile.

Ce sont les sites Propublica et Mashable qui l'ont révélé. Des chercheurs des Universités de Louvain en Belgique, et de Princeton aux États-Unis ont trouvé un nouveau moyen de suivre les internautes. Comment cela marche t-il ? Quand un utilisateur ouvre une page sur Internet, des codes appelés script s'activent. Le navigateur produit alors une image unique pour chaque internaute appelée canvas fingerprinting.

Cette « empreinte » peut donc identifier un même utilisateur, et le suivre d'un site à l'autre. On l'aura compris, cela représente une manne pour les annonceurs. Ce système a un avantage par rapport aux cookies : il est plus dur à désactiver. En effet, de nombreuses extensions bloquent facilement les cookies. Aujourd'hui, le canvas fingerprinting reste très compliqué à contourner. Il serait installé sur environ 5% des 100 000 sites Internet les plus visités. Même le site de la Maison Blanche n'y échappe pas...

Lire la suite sur Not Like The Others

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Not Like The Others (NLTO) est le magazine pour hyperactifs distingués.

Laisser un commentaire

* Champs requis