Automobile : PSA devrait produire 3 millions de véhicules d’ici 3 à 4 ans

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Publié le 6 mars 2014 à 9h00

Carlos Tavares n'est pas encore arrivé à la tête du directoire du groupe automobile PSA, mais il a déjà des objectifs plein la tête, et vise le nombre de 3 millions de véhicules produits d'ici trois à quatre ans.

L'arrivée de Dongfeng au capital de PSA n'est pas innocente à de telles ambitions.

La production de PSA a chuté de 2,8 % en 2013

Interrogé ce jeudi sur Europe 1, Carlos Tavares, le future remplaçant de Philippe Varin à la tête du directoire de PSA a annoncé les premiers objectifs de sa carrière au sein du groupe. Il faut dire que la barre est haute pour lui, même si Dongfeng devrait aider PSA à surmonter la difficile passe que traverse l'automobile mondiale. Ainsi l'an dernier, en 2013, la production mondiale de PSA a accusé une baisse de 2,8 % de sa production, ce qui place le curseur des véhicules produits à 2 833 893 voitures construites.

Carlos Tavares veut concurrencer Renault, son ex-employeur

Carlos Tavares vise les 3 millions de véhicules d'ici 3 à 4 ans. Le but est évidemment de se positionner devant Renault, dont la production a augmenté l'an dernier de 5,3 % même si le nombre de voitures produites reste légèrement inférieur à celui de PSA, à 2 805 696 véhicules.

"Je pense que, sous trois-quatre ans, dépasser les trois millions est tout à fait à notre portée, d'autant plus que nous avons maintenant une gamme qui est très jeune" a donc déclaré Carlos Tavares, ce jeudi, à l'antenne d'Europe 1. Ajoutant que "dans dix ans, on peut penser qu'il y aura quatre-cinq grands groupes mondiaux, on appelle ça le club des titans".

L'ancien numéro deux de Renault remplacera officiellement Philippe Varin le 31 mars

Carlos Tavares en veut. L'ancien numéro deux de Renault a pris la direction de PSA le 20 février dernier, et devrait officiellement succéder à Philippe Varin le 31 mars. La prochaine étape du nouveau numéro un de PSA sera ensuite la présentation mi-avril de son premier plan stratégique, sur la période 2014-2018.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis