Restobasket : la ministre chargée de la Lutte contre l’exclusion, Marie-Arlette Carlotti est-elle vraiment partie sans payer ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Tugdual de Dieuleveult Publié le 13 juin 2013 à 14h31

Va-t-on vers une nouvelle affaire entachant les ministres du gouvernement? C'est en tout cas une question que l'on est end droit de se poser après les révélations du magazine Le Point. Le journal relate en effet une étrange histoire à Marseille ou la ministre est candidate aux municipales. Le 4 mai dernier, au Don Corleone, un restaurant de Marseille, les 31 convives qui dinaient autour de la ministre seraient partis sans payer la note. Tout commence, par un repas assez classique. Entrée, plat, dessert... tout est normal. Sauf que, au milieu du diner une discussion fait déraper le repas. Deux des invités présents haussent le ton, ils s'écharpent et toute la table part du restaurant... sans payer l'addition.

Première version : celle du restaurateur

Il ressort en effet deux versions de cette histoire. La première, celle du patron du Don Corleone dans un premier temps. Selon le restaurateur, les collaborateurs de la ministre lui auraient certifié que la note serait payée malgré cette sortie rocambolesque et les desserts que personne n'auraient mangé. Sauf que le restaurateur attend toujours qu'on lui règle la note pour les 31 menus qu'il avait pris soin de préparer ce soir-là. N'ayant pas de nouvelle, il a décidé de porter plainte.

Deuxième version : celle de la ministre

La seconde version de cette histoire est donc celle de madame Carlotti. Candidate à la mairie de Marseille, la ministre explique qu'elle n'a pas organisé ce diné mais qu'elle y était invitée, conviée par... le restaurateur lui même. Ajoutant qu'elle ne connaissait presque personne autour de la table, Marie-Arlette Carlotti n'hésite pas à parler de « piège contre un ministre ».

Chacun devrait payer sa note

Si le patron du Don Corleone n'a pas retiré sa plainte malgré l'insistance, selon lui, du cabinet de la ministre, les collaborateurs de cette dernière auraient proposé au restaurateur de prendre contact avec les convives afin que chacun règle la note. Mais on ne connait toujours pas le montant de l'addition. Affaire à suivre.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste pour RMC.fr, Tugdual de Dieuleveult a demarré sa carrière à la télévision en réalisant un documentaire pour Canal+/Lundi Investigation (Dieuleveult : enquête sur un mystère). Il s'investit dans l'ONG Solidarité Internationale et part au Darfour en 2008 pour la Journée Mondiale de l'Eau. En 2010, il rejoint l'équipage de La Boudeuse en Amazonie et participe à l'élaboration de deux documentaires diffusés sur France 5. Il se spécialise ensuite sur le web et collabore avec plusieurs rédactions dont Europe 1, Atlantico, Oh My Food et RMC depuis 2012. Il a intégré Economie Matin dès sa création.

Laisser un commentaire

* Champs requis