Cartouches d’encre : quand l’imprimante affiche « vide » il en reste 20%

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 18 septembre 2015 à 8h41
Arnaque Encre Imprimante Vide Recharge Cout Verite
20%Selon un labo de Seattle un cartouche qui affiche "vide" contiendrait encore 20% d'encre.

La question des cartouches d'encre et de l'affichage du taux d'encre restant est régulièrement sur le devant de la scène médiatique car... on se rend de plus en plus compte qu'en réalité quand une cartouche d'encre affiche "vide" elle ne l'est pas. Il y a d'ailleurs de nombreux tutoriels sur Internet permettant de continuer à imprimer malgré ce que dit l'affichage de l'imprimante. Sauf que cette fois c'est une entreprise qui lance ces accusations.

Un labo photo a... vidé l'encre restant dans ses cartouches vides

Si pour un particulier une cartouche vide qui ne l'est pas forcément est une perte minime en termes de budget (mais une perte tout de même) pour un laboratoire de photographie ça peut jouer gros. Alors, las de voir ses cartouches se vider trop rapidement à son goût, le labo de Seattle "Bellevue Fine Art" est passé à l'attaque.

Dans une vidéo (disponible un peu plus bas), le labo a pris des cartouches que l'une de ses quatre imprimantes Epson 9900 (qui affiche un prix de 4000 euros et qui utilise 11 cartouches à 150 euros pièce) affichait "vide". Il les a ouvertes et en a tout simplement sorti le contenu.

Sur une cartouche de 350 mL le labo a réussi à sortir encore entre 60mL et 80mL soit... entre 17% et 23% du contenu initial. L'imprimante, elle, affiche qu'il reste "moins de 1%" d'encre dans la cartouche. Décidément, il y a un problème.

La double arnaque des cartouches "vides"

On est face, ici, à ce qu'on pourrait facilement qualifier d'arnaque qui touche l'ensemble des utilisateurs de ce modèle d'imprimante (et probablement l'ensemble des utilisateurs d'imprimantes) mais, surtout, face à une double arnaque.

Déjà, on peut critiquer la question écologique de la chose : jeter un cinquième de l'encre par cartouche, sachant que l'encre reste toxique et polluante, pose un réel problème d'empreinte écologique.

Mais, surtout, il y a la question des sociétés qui "rechargent" les cartouches. Si elles les vendent moins cher que les cartouches originales, elles prétendent recharger à 100% une cartouche annoncée comme vide à 99%. Si la cartouche, elle, n'est vide qu'à 80% l'entreprise de recharge y met beaucoup moins d'encre que prévu...

Mais le prix, lui, ne change pas...

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio