Certideal sécurise la vente de produits high-tech

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Publié le 31 janvier 2016 à 21h03
Certideal Vente Occasion Internet Securite
12 %Certideal prélève entre 10 et 12 % du prix de vente.

Cela va faire plus de quinze ans que l’on achète et vend des objets d’occasion via Internet, grâce à des sites comme Ebay ou Priceminister. Mais pourtant pendant tout ce temps demeurait le risque de se faire arnaquer. Les choses changent.

/C’est un peu comme Uber ou toutes ces idées et ces services innovants qui entrent à toute vitesse dans notre quotidien. On le sait tous, quand on achète d’occasion, on achète ce que l’on voit, mais on n’explore pas l’intérieur. Les forums sur Internet regorgent de témoignages d’acheteurs qui déplorent s’être fait avoir en se portant acquéreur d’un ordinateur, d’un téléphone ou d’un écran plat d’occasion. Tout cela pourrait pourtant disparaître rapidement, grâce à un service inventé par des entrepreneurs français, service baptisé "Certideal".

Le principe est simple. Si vous achetez en ligne un smartphone d’occasion par exemple, en passant par le biais de Certideal, il ne vas pas vous être livré directement. Il va d’abord passer par leurs ateliers. Une fois sorti de sa boîte, des techniciens spécialisés vont le regarder sous toutes ses coutures et surtout, le tester ! Si tout va bien, Certideal va informer le vendeur, et l’acheteur, et proposer, soit l’annulation de la vente, soit, recommander une baisse du prix, soit meme, proposer de procéder aux réparations nécessaires, mais à la charge du vendeur !

L’idée est loin d’être idiote, car, sur un marché mondial de 1,4 milliard de smartphones vendus neufs l’an dernier, on estime que 5 à 10 % seront revendus d’occasion. Quid des 90 % restants ?

Côté finances, Certideal préleve entre 10 et 12 % du montant de la vente. Ce sont eux qui reçoivent l’argent de l’acheteur, et le reversent par virement au vendeur, une fois la transaction approuvée par leurs soins. Evidemment, ce sont les acheteurs qui payent cette commission, mais c’est le prix à payer pour recevoir un smartphone testé et approuvé et garanti ! Et si le vendeur est pressé, il peut même revendre à Certideal son téléphone, cette fois, sans attendre d’avoir trouvé un vendeur. La commission n’est alors plus de 10 ou 12 % sur le prix de vente, mais de 15 %.

Tous les vendredis, retrouvez la chronique de Jean-Baptiste Giraud, rédacteur en chef d'Economiematin.fr, dans RTL Petit Matin.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Aucun commentaire à «Certideal sécurise la vente de produits high-tech»

Laisser un commentaire

* Champs requis