Vin : après l’enquête anti-dumping, Pékin et Bruxelles signent un accord à l’amiable

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Publié le 21 mars 2014 à 9h37

La fin du tunnel pour les autorités viticoles européennes et chinoises, après plusieurs mois de conflits autour de contentieux liés à une enquête anti-dumping lancée par Pékin en juillet 2013. Le gouvernement chinois a annoncé vendredi 21 mars la signature d'un accord à l'amiable avec l'Union européenne.

Un accord au timing parfait !

Un accord à l'amiable entre la Chine et l'Europe au sujet des exportations de vin

En effet, il intervient à la veille de la première tournée européenne du président chinois Xi Jinping, qui a prévu notamment de se rendre à Bruxelles, mais également à Paris. Quelques heures avant l'arrivée du dirigeant chinois sur le sol européen, le gouvernement chinois a en effet déclaré avoir conclu un accord à l'amiable avec l'Europe au sujet des exportations de vins entre les deux puissances internationales.

La fin des enquêtes anti-dumping de la Chine sur les subventions au secteut viticole européen

La fin d'une affaire, partie d'un problème de… panneaux solaires ! La Chine avait en effet ouvert début juillet une enquête anti-dumping sur le vin qu'elle importe de l'Union européenne. Cette enquête faisait suite à l'instauration par la Commission européenne de taxes, provisoires, sur les panneaux solaires chinois.

La Chine, premier importateur de vin européen au monde

L'enquête chinoise devait dans les faits porter sur les subventions versées au secteur viticole par l'Union européenne et leur impact sur la production de vin en Chine. Actuellement, la Chine est le premier importateur de vin en provenance de l'Union européenne, soit 65 % du total de ses importations.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Aucun commentaire à «Vin : après l’enquête anti-dumping, Pékin et Bruxelles signent un accord à l’amiable»

Laisser un commentaire

* Champs requis