Le chômage dans le monde a explosé en 2013

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 27 mai 2014 à 23h12

Et les choses ne sont pas prêtes de s’arranger. L’an dernier, quatre millions de chômeurs sont venus grossir les rangs des demandeurs d’emploi dans le monde d’après un rapport de l’Organisation internationale du travail (OIT). On estime désormais que près de 200 millions de personnes ne travaillent pas sur terre.

Le nombre de chômeurs augmente, mais le taux de chômage reste, lui, quasi inchangé.

Un taux de chômage mondial à 6 % de la population active

Une information qui pourrait paraître paradoxale à première vue mais qui en fait s’explique simplement. D’après le rapport de l’OIT, le taux de chômage est resté "largement inchangé à 6 %" de la population active, dans le monde, l’an dernier. La hausse du nombre de demandeurs d’emploi s’explique par le fait que les pays n’ont pas créé assez d’emplois, pour absorber les arrivants sur le marché du travail. Conséquence, le nombre de chômeurs augmente, mais pas le taux en fonction de la population active.

Quatre millions de chômeurs en plus en 2013

Alors que le nombre de chômeurs dans le monde a grossi de quatre millions en 2013, l’OIT relève que 90 % des nouveaux emplois dans le monde devraient à l’avenir être créés dans les pays en développement, à moyen-terme. Ce qui pourrait changer le sens des migrations humaines, actuellement de Sud-Nord à Sud-Sud voire Nord-Sud. Il semble logique en effet que les personnes à la recherche d’un travail se rendent là où l’attractivité et l’emploi sont les meilleurs.

30,6 millions de chômeurs en plus depuis le début de la crise

Pour l’OIT, la crise financière a modifié durablement le panorama en matière de demande d’emploi. Ce sont ainsi 30,6 millions de chômeurs de plus qui ont grossi les rangs des demandeurs d’emploi, depuis le début de la crise, en 2008. Pour 2014, l’Organisation internationale du travail estime que le nombre de chômeurs dans le monde augmentera de 3,3 millions de personnes supplémentaires. Et le plus inquiétant, c’est que la plus forte hausse concernerait l’Europe centrale…

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis