Immobilier : le nombre de mises en chantier chute de 21,4 % en mai

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 29 novembre 2022 à 10h09

Rien ne semble enrayer l'effondrement, il n'y a plus d'autre mot, du secteur du logement neuf. Alors que l'année 2013 n'était déjà pas une bonne année avec seulement 330 000 logements neufs construits, contre encore 420 000 en 2011, 2014 s'annonce dramatique. Il faudrait en effet 500 000 logements par an pour assurer un renouvellement correct du parc immobilier français, et faire baisser la pression sur les loyers !

De mars à mai, les mises en chantier sont ainsi en recul de 19, 7 % par rapport à la même période en 2013. Sur douze mois le recul n'est encore "que" de 8,5 %... mais il n'était "que" de 6,5 % en avril dernier ! Sur un an, de mai 2013 à mai 2013, il s'est construit seulement 312 000 logements en France, ce qui laisse augurer une année 2014 nettement sous la barre des 300 000 logements. Le mois de mai, a, certes, été impacté par les trois jours fériés et leurs ponts, mais c'est encore et surtout le blocage structurel du secteur qui est en cause.

Permis bloqués, investisseurs découragés, foncier trop cher

Premier blocage, les investisseurs sont aux abonnés absents. Entre la loi Alur, le matraquage fiscal, et la chasse aux niches, près de la moitié des investisseurs qui croyaient en l'immobilier ont cessé d'y placer leur argent en moins d'un an. Les promoteurs ont arrêté les mises en chantier, pour ne pas faire gonfler inconsidérément leur stock de biens à vendre, afin de ne pas risquer un effondrement des prix de vente.

Deuxième blocage, les dossiers de permis de construire sont dans des pochettes, en attente d'instruction en mairie par les nouvelles équipes municipales, pour des permis qui ont souvent été déposés et négociés du temps des anciennes majorités...

Troisième blocage, le foncier qui se fait de plus en plus rare, et cher. Les promoteurs en appellent à l'Etat, pour qu'il mette sur le marché des terrains en sa possession, afin de faire baisser les prix. Les propriétaires, eux, attendent soit que la fiscalité change -sachant qu'il est quasiment trop tard pour bénéficier de l'abattement exceptionnel de 25 % sur les taxes sur les plus values décrété l'an dernier- soit que leurs terrains franchissent les seuils de durée de détention (minimum 22 ans) permettant de voir la taxation de la plus value chuter, voir, supprimée au delà de trente années de détention.

Ajoutons un quatrième blocage : les investisseurs sont aux abonnés absents, mais les acheteurs ne se bousculent pas non plus : il y aurait en ce moment deux acheteurs pour trois bien en vente sur le marché...

La nouvelle ministre du Logement, Sylvia Pinel, devrait annoncer mercredi 25 juin une batterie de mesures pour relancer la construction, notamment par le biais d'une simplification des normes de construction, qui renchérissent de 10 % en moyenne les programmes immobiliers (accés handicapés, économies d'énergie) et compliquent encore les dossiers de permis de construire...

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016. Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time.  En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007. Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an. En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier.  Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.   Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).