Nous serons sauvés par la croissance mondiale… Ben non !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Charles Sannat Publié le 4 décembre 2014 à 11h57

On m'a expliqué doctement sur un plateau que le monde était en « crôôôassance » et que c'était nous qui avions un problème. Il fallait donc nous réformer, améliorer notre compétitivité, travailler plus, gagner moins, se soigner moins et tous les poncifs du genre illustrant ce que j'appelle la « pensée Maginot », grande spécialité des zélites françaises systématiquement en retard au moins d'une guerre. Le Colonel en savait quelque chose, lui qui est passé pour un abruti avec son manuel sur l'emploi des troupes blindées dans une guerre moderne... On s'est souvenu de lui pendant la débâcle, on lui confia 300 chars, il repoussa conformément à son manuel les vilains Zallemands puis s'arrêta faute de munitions et de carburant. Le problème c'est que les chars ça avance plus vite qu'une calèche... Mais nous étions censés avoir la ligne Maginot !

Bref, pour nos penseurs Maginot actuels, le monde est en pleine croissance et nous nageons dans un océan de prospérité. Sauf que c'est faux. Totalement faux. C'est le monde entier, et c'est logique, qui se trouve en panne de croissance, c'est logique parce que nous avons fait ces 30 dernières années ce que l'on appelle la « mondialisation ». Alors soyons logiques. Si la croissance est mondialisée... les problèmes le sont aussi. Le bon comme le mauvais cela devient contagieux !

Passons rapidement le monde en revue (contrarienne)

La Russie ? Ça va être rapide, c'est la merde vu que la moitié du monde dit libre, les gentils, c'est-à-dire nous, sanctionne les méchants Russes qui sont des ogres mangeurs d'enfants, surtout Poutine s'alimentant exclusivement de nourrissons dès le petit déjeuner, en plus il mangerait les petits chérubins tout crus et encore vivants, un véritable monstre vous dit France-Inter et Le Monde (et beaucoup d'autres). La Russie : récession.

Bon, la Chine, me direz-vous ? Pas mieux, il vous suffit de relire l'édito d'hier. La croissance de 7 % de la Chine est obtenue uniquement avec une augmentation de la dette équivalente à 10,25 % du PIB chaque année. En clair ? La Chine est en récession nette de 3,25 % par an... Pas fameux pour notre crôôôaaassance mondiale.

Oui mais le monde ce n'est pas que la Russie et la Chine, il y a aussi, je ne sais pas moi, l'Afrique par exemple. C'est vrai. Il y a l'Afrique, mais entre les guerres civiles, les famines, le terrorisme international comme au Mali (où nous sommes en guerre), sans oublier la bonne vieille épidémie d'Ebola, la croissance africaine, on repassera.

Ha... Un penseur Maginot me susurre à l'oreille qu'il y a aussi l'Amérique latine... Voyons voir l'Amérique latine, c'est vrai ça, c'est même un continent à part entière (bien que les gentils Zaméricains aimeraient tout de même l'annexer totalement)...

Amérique latine : la croissance à son plus bas niveau en 5 ans

Ha non ! Arrêtons avec ce genre de titre pessimiste... Ça suffit ! On vous dit qu'il y a de la crôôôassaance...

Mais les faits sont tout autre et l'on apprend, ce n'est pas moi qui l'écris, moi je me contente de lire, mais lire devient un acte subversif ces derniers temps, et si en plus vous comprenez ce que vous lisez vous risquez tout simplement le goulag intellectuel.

« La croissance en Amérique latine ralentira à 1,1 % en 2014, soit son plus bas niveau en cinq ans, en raison d'une chute des investissements, avant de remonter à 2,2 % en 2015, a estimé mardi la Commission économique pour la région (Cepal).

Ce net ralentissement, après une croissance de 2,7 % en 2013, est la conséquence d'une baisse des investissements et du manque de dynamisme des grandes économies de la région, comme l'Argentine, où le PIB devrait reculer de 0,2 %, le Brésil (+0,2 %), le Mexique (+2,1 %) et le Venezuela (+3 %).

Pour 2015, la Cepal anticipe une croissance régionale de 2,2 %, avec comme pays les mieux situés le Panama (+7 %), la Bolivie (+5,5 %) et le Pérou, qui progressera de 5 %, comme la République dominicaine.

Cette hausse modérée se déroulera dans un contexte de reprise lente et hétérogène de l'économie mondiale, avec une dynamique à la baisse dans les prix des matières premières et un faible dynamisme de la demande externe de la région, ce qui s'accompagnera d'une plus grande incertitude financière», a expliqué la Cepal. »

Même « le Fonds monétaire international (FMI) avait dressé un diagnostic similaire, prédisant une croissance de 1,3 % en 2014, la plus basse en cinq ans, puis de 2,2 % en 2015 ».

Mazette alors... C'est qu'il n'y aurait vraiment pas de croissance mondiale alors... Meuh non, le monde ce n'est pas seulement la Russie, la Chine, l'Afrique ou l'Amérique du Sud, il y aussi le Groenland. Moi je pense que ce sont les Groenlandais (qui sont en fait des Danois) qui vont sauver la croissance du monde. D'ailleurs, la banque centrale de la banquise devrait se lancer à son tour dans le QE du sauvetage ultime... Oui, le gouverneur c'est un pingouin, il porte un nœud pap' et un beau smoking (n'oubliez pas, fumer tue, je porte cette mention pour la police de la pensée, on n'est jamais trop prudent).

Alors surtout, soyez serein, dès demain les marchés vont s'envoler à l'annonce de l'impression monétaire de la mort qui tue qui va être lancée par le pingouin de la banque centrale du Groenland. Alors avec ça, c'est sûr, la croissance mondiale nous sauvera.... Hahahahahahahaha... ou pas !

Il est déjà trop tard, préparez-vous.

À demain... si vous le voulez bien !!

Au coffre Le Contrarien Charles Sannat

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Laisser un commentaire

* Champs requis