Combien de temps devez-vous travailler pour vous offrir un Big Mac ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 25 juin 2015 à 15h23
Bigmac
43,5Il fallait 43,5 heures à un Parisien pour s'offrir l'iPhone 4S en 2012

Cela s’appelle l’indice Big Mac, du nom du célèbre hamburger, vendu dans le monde entier. Le concept a été inventé par le magazine The Economist en 1986. Peu sérieux à l’origine, il est devenu un sujet d'étude pour plusieurs économistes, comme ceux d’UBS Wealth Management qui en ont tiré une analyse.

Tokyo, New-York, Hong-Kong, même combat

En fait, le tout dernier cru concerne les chiffres de 2012. C’est à Nairobi qu’il fallait travailler le plus longtemps pour se payer un burger (84 minutes). Alors qu’un habitant de Tokyo n’a besoin que de 9 minutes pour y parvenir, le record absolu (à égalité, à 1 minute près, avec les New-Yorkais et les Hong-Kongais) !

Quant aux habitants de la capitale française, ils ont en moyenne besoin de s’échiner au labeur pendant 16 minutes pour pouvoir croquer dans le fameux sandwich.

Les salaires nets en hausse par rapport au prix du Big Mac

Alors même qu’avant la crise, en 2006, un Parisien devait travailler 21 minutes pour acheter le hamburger. Cela indique que les salaires nets ont augmenté plus vite que le prix du sandwich de McDo.

L’étude nous enseigne aussi qu’un Londonien doit toujours travailler 16 minutes, en 2006 comme six ans plus tard, pour se payer un Big Mac. Le pouvoir d’achat des habitants de la capitale de la Grande-Bretagne n’a donc pas progressé depuis la crise.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Laisser un commentaire

* Champs requis