Vers une pénurie de cartes bancaires ?

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 1 juillet 2021 à 16h04
Banques Amende Frais Cartes 2
3 milliards3 milliards de cartes bancaires basées sur la norme EMV sont livrées dans le monde.

Vous avez sans doute entendu dire que les industriels souffraient d’une pénurie de composants électroniques. Ce qui par contrecoup ralentit ou même bloque la production de certains appareils. Par exemple, les constructeurs automobiles, obligés de remplacer les tableaux de bord électroniques à écran par de bêtes compteurs à aiguilles.

Risque de pénurie de cartes bancaires à la rentrée

Mais cette pénurie a une autre conséquence imprévue, qui pourrait vous toucher très prochainement. Les fabricants de cartes bancaires et plus largement, de cartes à puce qui servent à plein d’autres choses aujourd’hui, alertent sur un risque de pénurie qui pourrait survenir dès la rentrée prochaine.

La conséquence pour vous est toute bête : si votre carte bancaire arrive à échéance en septembre ou octobre prochain, ou même peut-être au mois d'août, vous pourriez avoir du mal à récupérer une nouvelle carte dans les délais. Et comme la date de péremption est imprimée sur la carte, les banques ne peuvent a priori pas en prolonger la validité à distance.

Si votre carte de paiement arrive bientôt à expiration, demander à votre banque de la remplacer

Mon conseil du jour est donc le suivant : demandez à votre conseiller bancaire de lancer dès aujourd’hui la fabrication d’une nouvelle carte, en remplacement de votre carte actuelle. S’il rechigne, dites-lui que votre carte a de plus en plus de mal à passer. Cela a déjà dû vous arriver de devoir frotter les contacts de la puce, ou même, les humidifier avec de la salive. Ce dysfonctionnement est un motif valable de remplacement.

Si vous ne le faites pas, la refabrication de votre carte, déclenchée automatiquement quelques semaines avant la date de péremption, risque d'intervenir trop tard pour vous permettre de faire la soudure entre l'ancienne et la nouvelle carte.

Bien entendu, ne dites surtout pas à votre banquier que c’est un conseil de la Minute éco. C’est un secret entre vous et moi !

Retrouvez le podcast

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016. Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time.  En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007. Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an. En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier.  Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.   Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).