Les 7 mesures en faveur de l’économie évoquées lors de la conférence de François Hollande

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 13 novembre 2012 à 23h09

Vous avez râté François Hollande à la télévision hier soir ? Retrouvez ici la sélection de citations à avoir lu pour en parler avec les collègues devant la machine à café !

Crise économique : "Nous vivons bien plus qu'une crise, nous vivons un changement du monde. Et c'est pourquoi depuis six mois, j'ai fait mes choix et je m'y tiens sans avoir besoin de prendre je ne sais quel tournant, je ne sais quel virage car ces choix sont conformes à mes engagements, à mes principes et, surtout, aux intérêts de la France."

Hausse de la TVA : "La refonte de la TVA prévue par le pacte de compétitivité permettra de régler une fois pour toutes la question de la TVA dans la restauration à 10%, qui est à peu près au même taux un peu partout en Europe".

Chômage : "Toute ma stratégie, toute ma politique, c'est une mobilisation contre le chômage", a scandé le président de la République. "Mon intention est d'inverser la courbe du chômage fin 2013". "Une politique n’est pas une accumulation de propositions et de mesures aussi fortes soient elles. (...) Ma mission : parvenir à redresser la croissance et a réduire le chômage. C’est sur ses seuls résultats que je demande à être jugé."

Gaz de schiste : "Il y a eu une loi en 2011 qui interdit la fracturation hydraulique. Tant qu’il n’y aura pas d’autres techniques, il n’y aura pas d’exploitation. J’ai fixé le cap et je m’y tiens". Mais si de nouvelles techniques apparaissent, le président "prendra ses responsabilités".

Crédit d'impôt : « Ce crédit aura un effet immédiat dès le 1er janvier. Ce n'est pas un cadeau, mais un levier qui offre aux salariés un moyen de traverser la crise. C'est un pacte de confiance, ajoute-t-il. Ce pacte sera simple, sans formalité administrative »

Les erreurs du gouvernement : "Est-ce que je me pose la question de savoir si on fait des erreurs ? On fait toujours des erreurs. Et le premier qui en est responsable, c'est moi. Ce n'est pas le Premier Ministre, ce ne sont pas les ministres, c'est moi, parce que je suis celui que les Français ont élu".

Solidarité gouvernementale. "Je ne souhaite pas qu'un seul parti gouverne notre pays. Et donc, il y a trois partis qui sont représentés au gouvernement, le Parti socialiste, les écologistes et les Radicaux de gauche. Je leur demande d'être à la fois ce qu'ils sont, d'apporter leur singularité et d'être solidaires".

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016. Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time.  En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007. Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an. En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier.  Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.   Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).