Covid-19 : pas de Confinement 3 mais un couvre-feu élargi… pour l’instant

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 30 décembre 2020 à 9h40
Covid19 Lieux Infection Virus
11%Bercy table désormais sur une récession de 11% en France.

Invité du 20 heures de France 2, le ministre de la Santé Olivier Véran a enfin répondu à la question que tous les Français se posaient à deux jours du Réveillon du 31 décembre 2020 : quelles mesures seront prises par le gouvernement alors que la pandémie de Covid-19 ne donne pas de signes de baisse ?

Le gouvernement exclut le Confinement 3

Alors qu’il était demandé par de nombreux élus, en particulier dans l’Est de la France où la pandémie affiche des chiffres inquiétants et où le virus semble circuler beaucoup plus rapidement qu’ailleurs, Olivier Véran a été clair : « nous écartons l’idée du confinement généralisé ou local », a-t-il déclaré au 20 heures de France 2 le 29 décembre 2020. Ces décisions ont été prises le jour-même, dans la matinée, à l’occasion du Conseil de Défense sanitaire qui s’est tenu en visioconférence avec Emmanuel Macron.

À l’heure actuelle, donc, les Français devraient continuer de pouvoir circuler comme depuis le 15 décembre 2020, date du déconfinement. Après avoir sauvé Noël, alors que d’autres pays ont confiné leur population pour éviter que les fêtes familiales ne deviennent des clusters, le gouvernement décide de sauver le Réveillon. Car pour le 31 décembre, rien ne change : il n’y aura, en France, qu’un couvre-feu de 20 heures à 6 heures, comme les autres jours.

Couvre-feu durci le 2 janvier 2021… mais localement

Après les fêtes du Nouvel An, les choses devraient évoluer. En concertation « avec les élus locaux », a expliqué le ministre sur le plateau de France 2, « nous allons proposer une extension du couvre-feu, qui pourrait démarrer à 18 heures le soir dans les départements et métropoles où le taux d’incidence serait au-dessus du niveau national ». Pas de confinement, donc, mais un couvre-feu élargi qui durerait deux heures de plus par jour.

Seuls quelques départements seraient concernés, et la liste n’a pas été établie. Mais, selon plusieurs médias dont Le Parisien, une vingtaine pourraient être concernés : Allier, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Ardèche, Ardennes, Aube, Doubs, Jura, Marne, Haute-Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle, Nièvre, Haut-Rhin, Haute-Saône, Saône-et-Loire, Vosges, Yonne et le Territoire de Belfort.

Bars, restaurants, cinémas et théâtres toujours dans le flou de la réouverture

La mauvaise nouvelle annoncée par Olivier Véran concerne donc surtout les professionnels : face à une épidémie qui ne baisse pas, les réouvertures des salles de spectacles et des bars et restaurants risquent fortement d’être repoussées. « Considérant la situation sanitaire, il paraît difficilement considérable de lever les contraintes », a déclaré le 29 décembre 2020 le ministre de la Santé, concernant les salles de spectacle qui devaient rouvrir le 7 janvier 2021.

Quant aux bars et restaurants, dont la date prévisionnelle de réouverture est fixée au 20 janvier 2021, il semple très pessimiste : « Il paraît difficile de se projeter dans un hiver clément qui nous permettrait de sortir la tête de l’eau ».

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Covid-19 : pas de Confinement 3 mais un couvre-feu élargi… pour l’instant»

Laisser un commentaire

* Champs requis