Alimentation, culture, habillement : où achètent les Français

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 12 décembre 2014 à 9h24

Bien qu’Internet s’implante de plus en plus dans le paysage de la consommation en France, les Français restent attachés aux grandes surfaces, et aux petits commerçants, pour ce qui concerne les dépenses alimentaires.

Acheter son steak sur le web ? Les Français n’y semblent pas encore résolus.

D’après une étude de l’Insee, les habitants de l’Hexagone plébiscitent encore les commerces en dur pour ce qui touche aux achats alimentaires. Bien que dans d’autres postes de dépenses, on puisse constater une percée de l’usage d’Internet.

72 % des achats alimentaires réalisés en grande surface

Alors que les grandes surfaces proposent de plus en plus de service d’achat via le web, force est de constater que les Français plébiscitent encore les hyper, ou supermarchés, voire les petits commerçants. Ainsi les habitants de l’Hexagone achètent encore leurs denrées alimentaires à hauteur de 72 %. Alors que 15 % des achats sont encore réalisés dans les petits commerçants comme la boucherie du coin de la rue, et seulement 0,6 % sur Internet.

Pour les achats culturels, les Français plébiscitent de plus en plus Internet.

Habillement : Internet gagne des parts de marché

Autre poste de dépense bien prisé des Français, les vêtements. Là encore, les habitants de l’Hexagone plébiscitent toujours les magasins d’habillement, où ils y achètent 60,4 % de leurs vêtements. Néanmoins, Internet menace aujourd’hui clairement ces enseignes, puisque la part des achats vestimentaires y a explosé, passant de 0,7 % à 4,1 %.

Culture : les Français pratiquent de plus en plus l'achat sur le web

Enfin, l’Insee se penche sur le domaine des achats culturels, un secteur où Internet est en progression rapide. Sur cette période de 10 ans, mesurée par l’institut national de la statistique, les achats culturels sur Internet ont grimpé de 2 % entre 2001 et 2006, puis de 6 % entre 2006 et 2011. Une pratique qui devrait se confirmer à nouveau, à l’approche des fêtes de fin d’année.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis