Le constructeur français de tablettes Archos est-il sorti d’affaire ?

Par Olivier Sancerre Modifié le 12 août 2013 à 14h10

Le constructeur français de tablettes et de smartphones Archos a dévoilé les chiffres de son premier semestre. Les résultats sont pour le moins mitigés, mais ils restent cependant encourageants.

Un premier coup d'oeil à ces résultats n'inclinent pourtant pas à l'optimisme. Archos accuse une baisse de 27,31% de son chiffre d'affaires au premier semestre 2013, à 53,9 millions d'euros contre 74,2 millions l'an dernier à la même époque. Cependant, la marge brute s'améliore, à 14,1% au lieu de 6,6% en 2012, une année particulièrement difficile de ce côté. L'assainissement de la société a également porté quelques fruits, puisque les charges d'exploitation ont baissé de pratiquement 23%, à 9,9 millions d'euros. Le résultat net s'améliore lui aussi, à -1,96 million, contre -21,9 millions au premier semestre 2012 (l'impôt sur les résultats s'est également montré moins gourmand : l'an dernier au premier semestre, il s'était monté à 14,5 millions, contre 30.000 euros pour 2013).

Ces résultats relativement équilibrés permettent à Archos d'annoncer un investissement accru dans le haut de gamme, un secteur du marché qui semblait à l'abandon depuis quelques années - l'entreprise s'est surtout concentrée sur la distribution de produits asiatiques « rebadgés » sous sa marque. De nombreuses nouveautés sont d'ailleurs attendues début septembre, lors du salon de l'électronique grand public IFA qui se tiendra à Berlin.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Le constructeur français de tablettes Archos est-il sorti d’affaire ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis