Contrat : les cadres au forfait-jour gagnent plus

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Publié le 6 juillet 2015 à 22h38
Teletravail Salaries France Adoption Cadres Appreciation
13,3%13,3% des salariés des entreprises de plus de 10 salariés étaient au forfait jour

Certains cadres ne sont pas comme les autres : ils travaillent à des horaires décousus, que leur employeur préfère ne pas comptabiliser sur la semaine mais lisser sur l'année. Cela s'appelle le "forfait jour" et s'avère plutôt intéressant sur le plan financier pour l'employé concerné !

Un bonus de 5%

Selon une étude du ministère du Travail (Dares) publiée hier, les salariés au forfait jour bénéficient en effet d’une rémunération brute annuelle majorée de 5% par rapport aux autres.

Qui sont ces petits veinards ? Il s’agit principalement de cadres, "dont la nature des fonctions ne les conduit pas à suivre l’horaire collectif applicable au sein de l’atelier, du service ou de l’équipe auquel ils sont intégrés", comme le précise le site internet du ministère du Travail ; ainsi que de salariés autonomes, "dont la durée du temps de travail ne peut être prédéterminée et qui disposent d’une réelle autonomie dans l’organisation de leur emploi du temps pour l’exercice des responsabilités qui leur sont confiées".

Près de 45 heures travaillées par semaine

En fait, le forfait-jour est un régime dérogatoire aux 35 heures qui permet de rémunérer les salariés non pas en fonction du nombre d’heures travaillées par semaine, mais du nombre d’heures travaillées par an.

En moyenne, ces salariés en forfait-jour ont travaillé 44,6 heures hebdomadaires, contre 39 heures pour les autres salariés en 2010. Mais la majoration de 5% est versée au-delà même de ce surcroît de travail.

Selon cette enquête, en 2014, 13,3% des salariés des entreprises de plus de 10 salariés étaient au forfait jour.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Aucun commentaire à «Contrat : les cadres au forfait-jour gagnent plus»

Laisser un commentaire

* Champs requis