RDC : remplacer Télécom & Agilis pour le contrôle des appels entrants

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Economie Matin Afrique Publié le 8 novembre 2012 à 13h40

Les appels internationaux entrants seraient actuellement au centre d'une fraude majeure qui fait perdre au Trésor public plus de 5 millions de dollars par mois. Le gouvernement cherche à mieux les tracer.

Dans une correspondance adressée au ministre de la Justice et Droits humains, Matata Ponyo, le Premier ministre congolais, a demandé la résiliation du protocole d'accord qui lie l’Etat au consortium Télécom & Agilis. Ce groupe d’entreprises avait été retenu pour aider le gouvernement à gérer le flux des appels internationaux entrants. C’était dans le but de lutter contre la fraude en matière de télécommunications. Mais, les choses ne se sont pas déroulées comme escompté.

Pour résilier le protocole d’accord avec le consortium Télécom & Agilis, une enquête a été menée pour déterminer sa pertinence au regard des intérêts du pays. Les informations recueillies au terme de cette vérification ont montré, d’après le Premier ministre, « de sérieux doutes quant à la capacité du conglomérat à répondre aux attentes du gouvernement ».

En résiliant ce protocole, le gouvernement pourra lancer à nouveau un avis d’appel d’offre pour recruter une autre entreprise mieux à même de l’aider à gérer les flux d’appels entrants.

A ce jour les appels internationaux entrants génèrent environ 12 millions de dollars par mois pour l’Etat de RD Congo.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

La rédaction d'Economie Matin Afrique

Aucun commentaire à «RDC : remplacer Télécom & Agilis pour le contrôle des appels entrants»

Laisser un commentaire

* Champs requis