COP22 : des ONG espèrent beaucoup mais s’attendent à être déçues

Par RSE Magazine Publié le 7 novembre 2016 à 8h55
Pollution Climat Cop22 Reunion Engagement
4%L'Inde représente à elle seule 4 % des émissions de gaz à effet de serre de la planète.

Comme avant chaque grand sommet ou discussion sur le climat, le réchauffement climatique ou l’environnement, les militants sont partagés entre l’espoir et le pessimisme. Habitués à être déçu, ils montrent du doigt les divergences profondes entre les acteurs.

La COP22 de Marrakech approche à grand pas, avec son lot de promesses et d’espoirs. Comme un rituel, les acteurs de ces grands raouts climatiques prennent leur place. Les ONG ne dérogent pas à la règle et publient des communiqués appelant à des engagements forts.

« La COP 22 doit permettre d'accélérer et de concrétiser les efforts promis l'an dernier par les États contre les dérèglements climatiques. Or, de fortes divergences subsistent sur des sujets majeurs pour les populations les plus vulnérables, comme l'agriculture ou l'adaptation, alertent quatre ONG de solidarité internationale : Action contre la Faim, CARE France, CCFD-Terre Solidaire et Secours Catholique-Caritas France » commence le communiqué de CCFD – Terre Solidaire.

Lire la suite sur RSE Magazine

Le site http://www.rse-magazine.com a pour objet de fournir une information concernant l’ensemble des activités de la société.

Aucun commentaire à «COP22 : des ONG espèrent beaucoup mais s’attendent à être déçues»

Laisser un commentaire

* Champs requis