Le coronavirus va changer nos modes de vie

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 18 mars 2020 à 11h33
Coronavirus Changer Mode De Vie
15La période de confinement annoncée par Emmanuel Macron lundi 16 mars 2020 est pour une durée de 15 jours au moins.

Bienvenue dans le jour d’après. Faisons simple : plus rien ne sera comme avant. Cette crise inédite du coronavirus, à laquelle s’ajoute une crise économique dont l’ampleur est insondable, tellement nous marchons au bord d’un précipice les yeux fermés, va considérablement changer notre mode de vie.

La destruction créatrice

Notre travail, notre manière de travailler a déjà changé, est en train de changer, ou changera inéluctablement demain. Notre manière de consommer va aussi changer, et je ne parle pas que des courses au supermarché, des séances de shopping pour acheter des fringues sympas mais inutiles. Sans parler de la voiture pimpante, rutilante.

En temps normal, nous nous consacrons plutôt aux bons plans, aux bons tuyaux, aux conseils. Mais dans le contexte actuel, encore une fois, inédit, je me sens obligé de vous parler d’un économiste, et d’un seul : Joseph Schumpeter. On lui doit une théorie économique qui a été mainte fois vérifiée et qui le sera une fois de plus : celle de la destruction créatrice.

Réfléchir à l'avenir

Pour lui, lorsqu’un événement survient, tel, une inondation, mais aussi, l’arrivée de l’automobile, ou encore, comme aujourd’hui, une pandémie mondiale, il y a bien sûr des dégâts, beaucoup de dégâts. Et souvent malheureusement, des morts aussi, parfois beaucoup de morts. Mais ce désastre est toujours, toujours, le terreau fertile sur lequel quelque chose de nouveau va pousser.

Mettez donc à profit les jours à venir pour réfléchir à votre avenir. Ce que vous pourriez changer dans votre vie, ce que vous devrez changer. Et pour finir, même si le dénigrement de ceux qui nous dirigent est un sport national, largement pratiqué, j’ose dire aujourd’hui que nous n’avons pas le choix. Il va falloir leur faire confiance, et espérer qu’ils ont fait les bons choix, et continueront à le faire.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016. Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time.  En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007. Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an. En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier.  Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.   Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Aucun commentaire à «Le coronavirus va changer nos modes de vie»

Laisser un commentaire

* Champs requis