Covid-19 : fin du Pass vaccinal et du masque en intérieur

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 14 mars 2022 à 11h45
Covid Nouvel Allegement Restriction Sanitaire
22%Le taux de positivité des tests était de 22% en France le 13 mars 2022.

La pandémie de Covid-19 est loin d’être terminée, plusieurs dizaines de milliers de personnes contractent la maladie chaque jour en France, mais le gouvernement a décidé de conserver son calendrier de levée des restrictions sanitaires. Dès lundi 14 mars 2022, un retour à la « vie d’avant » se rapproche avec la fin de deux mesures-phare : le masque à l’intérieur et l’obligation de Pass vaccinal.

Le masque tombe, le Pass vaccinal devient inutile

Les mesures visant à combattre la propagation du virus Sars-CoV-2 et ses variants s’allègent fortement en France lundi 14 mars 2022. Le masque de protection, symbole de la pandémie, n’est plus obligatoire dans les lieux clos : ni dans les magasins, ni dans les restaurants, les bars, les discothèques ou encore les musées. Porter le masque ne sera donc plus qu’une question de choix et de volonté de se protéger soi-même et les autres.

De même, et ce sont les professionnels qui seront ravis, le Pass vaccinal n’est plus obligatoire : il ne sera plus nécessaire de présenter un schéma vaccinal complet pour aller dans les lieux de vie qui le réclamaient encore, notamment les discothèques ou les restaurants. Pour rappel, depuis le 28 février 2022, dans les lieux soumis au Pass vaccinal, le port du masque n’était plus obligatoire.

Quelques exceptions aux nouvelles règles

Comme toute règle a une exception, le nouveau protocole sanitaire en vigueur en France prévoit toujours des lieux où le port du masque et le Pass sanitaire sont obligatoires.

Pour le masque, il faudra continuer de le porter dans les transports en commun et les établissements de santé (Ehpad, hôpitaux…). Les entreprises et les commerces pourront décider de l’imposer à leurs employés, mais il s’agira alors d’un choix interne.

Quant au Pass vaccinal ou sanitaire (qui ne nécessite qu’un test négatif), il est toujours obligatoire pour accéder aux établissements de santé hors situations d’urgence.

Une sixième vague pandémique en France ?

Ces allègements des restrictions semblent néanmoins tomber au plus mauvais moment : la pandémie reprend de la vigueur en France depuis le début du mois de mars 2022, portée par le sous-variant BA.2 du variant Omicron du virus Sars-CoV-2. Santé publique France, au 13 mars 2022, fait état de 60.422 nouveaux cas en 24 heures, près de 30% de plus que la semaine précédente. Le taux d’incidence du virus reste par ailleurs très élevé en France, à 629,2.

Pöur les experts, y compris l’Institut Pasteur, ce pourrait être là le début d’une sixième vague pandémique dont les premiers effets se font déjà sentir en Chine, notamment, ainsi que dans plusieurs pays européens.

Au 13 mars 2022, selon l’Université américaine Johns Hopkins, 456,9 millions de cas de Covid-19 ont été recensés dans le monde, en hausse de près de 50 millions en un mois, et plus de 6 millions de personnes sont décédées des suites de la maladie, dont plus de 220.000 entre mi-février et mi-mars 2022.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis