Covid-19 : n’attendons plus !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Emmanuel Fougere Publié le 8 avril 2021 à 15h48
Covid Mesure Restrictives%20
37%En avril 2021, 37% des actifs ont télétravaillé.

Le Covid-19 a fêté le 24 janvier dernier le triste anniversaire de son apparition dans l'Hexagone. Déjà un an que nous vivons masqués, inquiets, isolés. Le monde du travail a été bouleversé et notre rapport aux lieux profondément modifié : désertification des bureaux, questionnements sur la productivité individuelle et collective, organisation du travail à repenser, régression de la vie commune, impact sur la culture d'entreprise, … les conséquences sont nombreuses, pour la plupart néfastes et toutes structurantes pour l'avenir.

Notre vie privée et professionnelle est aujourd'hui rythmée par les annonces du gouvernement, sans que nous ayons la possibilité de nous projeter au-delà de quelques jours.

Qui aurait pu imaginer que nous serions encore dans le flou, un an après ? Et surtout, combien de temps allons-nous encore attendre avant d'accepter que cette crise, que l'on croyait passagère, risque finalement de durer ?

Car c'est bien l'acceptation qui pourrait nous permettre de rebondir, de reprendre le contrôle de nos vies, d'aller de l'avant. En tant qu'entreprise, nous avons désormais à notre actif un an d'expérience, de recul, de « test ans learn ». Nous avons vu nos équipes évoluer, nous les avons interrogées, nous savons de quoi elles ont besoin. Il est temps de retrouver un équilibre entre sécurité et bien-être. Il est temps de prendre des décisions, d'anticiper et de se projeter.

Il est temps d'être résolument optimiste !

Une recette à inventer, plutôt qu'à suivre

Télétravail, flex office, outils informatiques, délégation de pouvoirs, … les « ingrédients du travail » à notre disposition sont aujourd'hui bien connus. A chaque entreprise désormais de créer sa propre recette et de faire en sorte qu'elle soit la plus pérenne possible. Exit donc les réponses temporaires aux injonctions sanitaires. Et exit également la recette « magique » qui conviendrait à tous. Il existait avant le Covid des modèles d'entreprises différents : des entreprises sans bureau et des entreprises 100% en présentiel, alors pourquoi attendre aujourd'hui de la Société qu'elle nous propose un modèle de travail idéal ? Il n'y a pas de taux « idéal » de télétravail, de taux « idéal » d'occupation des locaux, ou de nombre de m² « idéal » par collaborateur. Et ce qui est bon pour votre voisin n'est pas forcément bon pour vous.

" La seule bonne réponse, c'est de commencer à se poser les bonnes questions"

Les entreprises sont donc en mesure, dès maintenant, d'engager une réflexion sur leur organisation : Quelle place souhaitent-elles accorder à leurs collaborateurs ? Qu'attendent-elles de leurs bureaux ? Que leurs collaborateurs puissent y travailler individuellement ? en groupe ? échanger ? partager ? se réunir autour des valeurs de l'entreprise ? Quelle place accorder au télétravail et aux nouveaux outils ? Quel impact cela peut-il avoir sur leurs sites ? Faut-il les réduire ? ou au contraire les multiplier ?

Chaque entreprise doit placer le curseur où elle veut, et où elle peut, en fonction de sa culture, de ses contraintes opérationnelles, de sa localisation, de ses moyens. Et une fois cette réflexion aboutie, alors l'entreprise peut réfléchir à l'aménagement de ses espaces et faire en sorte qu'ils servent au mieux le modèle organisationnel établi.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Président Directeur Général de Quadrilatère

Laisser un commentaire

* Champs requis