Covid-19: une perte de « presque un million » d’emplois prévue en 2020

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Quitterie Desjobert Modifié le 9 juin 2020 à 12h32
Covid Perte Million Emplois Prevision Banque France 2020
11,8%Le taux de chômage devrait atteindre 11,8% à la mi-2021.

Publiées ce mardi 9 juin 2020, les prévisions de la Banque de France estiment que d’ici mi-2021 la France aura perdu « presque un million » d’emplois.

De sombres prévisions

Les prévisions de la Banque de France sont très sombres. Outre cette perte de « presque un million » d’emplois, c’est également le taux de chômage qui devrait repasser la barre des 10% et atteindre 11,8% mi-2021. La Banque de France prévoit également une baisse d’environ 10% de l’économie française pour l’année 2020, et ceux malgré la reprise de l’activité au troisième trimestre avec le déconfinement.

Cette hausse du chômage peut s’expliquer par le fort impact qu’a eu le confinement sur l’activité économique. Au mois d’avril 2020, on comptabilisait 22,6% de chômeurs supplémentaires. C’est une augmentation record du chômage, bien plus encore que celle du mois précédent déjà historique de 7%. La Banque de France prévoit cependant un rebond du PIB de 7% en 2021 puis de 4% en 2021. Cependant, ce scénario repose entièrement sur le contrôle de l’épidémie et sur l’adaptation de l’économie face au pic de chômage.

2022 : retour à la normale ?

Toutefois, le rebond du PIB n’aura pas d’impact direct sur le taux de chômage. La Banque de France ne prévoit pas un retour au niveau de 2019 avant la mi-2022. Ce lent retour à la normale peut s’expliquer par les nombreuses incertitudes qui pèsent sur le scénario. La Banque de France juge « probable que la montée attendue du chômage et le contexte global de forte incertitude continuent de peser sur les comportements d’achats. »

En effet, le taux d’épargne des ménages devrait encore augmenter et dépasser les 22% cette année, alors que la consommation continue de reculer avec une baisse de 9,3%. Du côté des entreprises, c’est une baisse de 23,3% des investissements qui est prévue. Des difficultés qui expliquent qu’il Il faudra attendre 2022 pour voir redescendre le chômage à 9,7%

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste économique et politique