Crédit à la consommation : les souscriptions se multiplient en 2021

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Partenaire Publié le 14 mars 2022 à 10h42
Assurance Pret Immobilier

Au fur et à mesure que la confiance des consommateurs retourne à son niveau d’avant le Covid-19, les crédits à la consommation, et notamment les prêts personnels, sont en train de connaître un essor en France.

Crédit à la consommation : les montants octroyés en hausse constante

Le volume des crédits à la consommation octroyés n’a cessé de croître en 2020-2021. Après 187,6 milliards d’euros octroyés aux particuliers au premier trimestre 2020, les sommes ont atteint 190,5 au premier trimestre 2021, 192,5 milliards au deuxième trimestre et 193 milliards d’euros au troisième trimestre. La croissance du crédit à la consommation en France est également plus rapide qu’ailleurs en zone euro : +2,7% au troisième trimestre 2021 en France contre +0,5% en zone euro en moyenne, après +4,1% au deuxième trimestre en France contre +0,6% en zone euro en moyenne.

L’environnement des taux est relativement protecteur concernant les crédits à la consommation. Au 1er janvier 2022, la Banque de France a porté le taux d’usure pour les prêts d’un montant supérieur à 6.000 euros à 4,93%. C’est donc à partir de cette somme que le prêt revient relativement peu cher. (À comparer avec un taux d’usure de 9,8% pour les prêts d’un montant compris entre 3.000 et 6.000 euros et 21,17% pour les prêts d’un montant inférieur à 3.000 euros.)

L’assurance peut être une condition à l’octroi d’un prêt

Pour rappel, le taux d’usure correspond à la moyenne des taux effectifs pratiqués par les banques au cours des trois mois écoulés. (Le TAEG comprend le taux nominal, les frais de dossier, les frais de courtage et le coût d’assurance). Ces taux effectifs pratiqués sont collectés chaque trimestre par la Banque de France. Et pour obtenir le taux d’usure correspondant, la Banque de France augmente ces taux d’un tiers.

S’agissant de l’assurance, l’organisme prêteur peut exiger sa souscription, en faire une condition à l’octroi du prêt. Si tel est le cas, cette obligation doit être mentionnée dans l'offre de crédit. Ce document ne peut d’ailleurs pas imposer un assureur particulier, le client reste libre de souscrite une assurance auprès de l'assureur de son choix. Pour connaître le taux auquel vous pouvez prétendre en fonction de votre projet et de votre profil, n’hésitez pas à faire une Simulation prêt personnel.

Aucun commentaire à «Crédit à la consommation : les souscriptions se multiplient en 2021»

Laisser un commentaire

* Champs requis